Avant nous étions rue de la Buerie, mais ça, c’était avant !

Décembre 1961 : Jean-José Martin crée l’un des premiers magasins d’optique de Soissons rue de la Buerie. Et cinquante ans après, nous pouvons mesurer le parcours de ce commerce traditionnel de la ville ! D’ailleurs, le fait que le magasin Krys a remplacé Au vase de Soissons souligne en quelque sorte une continuité : un indépendant succède à un indépendant.

557

 

La verrière remise à la vue des clients.
La verrière remise à la vue des clients.

Le repreneur a mis en valeur la verrière (une structure Eiffel de 1923) autrefois invisible, créant ainsi un puits de lumière naturelle au fond du magasin, particulièrement agréable dans une profession où l’oeil est au coeur du métier. Une réussite architecturale et technique qui vaut le «coup d’oeil» ! La surface de vente est passée de 80 à 185 m², assurant un confort optimal pour la clientèle comme pour les opticiens.
Autour de Laure Dufetel, le responsable du magasin, s’active une équipe formée, compétente, passionnée : Nathalie, Claire, Marcelin, Anthony, Marc. Une parité parfaite ! Ici, vous trouvez des spécialistes en optique, en contactologie (lentilles), en basse vision, en contrôle de la vue… Les verres progressifs sont exclusivement des produits français (Essilor). « Un travail traditionnel, au sens de la qualité et de la précision, avec bien sûr les techniques actuelles, et surtout la passion du bien-être visuel de nos clients », insiste Laure.
La marque Krys a été créée par une guilde, un regroupement d’opticiens indépendants mettant leurs achats en commun.
Le magasin de la rue Saint-Martin est ouvert depuis le 4 septembre et son inauguration en octobre a rassemblé 150 personnes, parmi lesquelles le maire Patrick Day, Maryline Plessiez, adjointe au commerce et à l’artisanat, les ophtalmologistes, les anciens de Krys aujourd’hui retraités, les voisins et amis, venus entourer l’équipe pour célébrer ce déménagement réussi.
Les anciens occupants, Danièle et Louis Maréchal (Au vase de Soissons, arts de la table, une enseigne séculaire), ont été séduits par les transformations et ont félicité l’équipe. Dans la même portion de rue, deux autres nouveautés : le magasin Eri Mod devient une boutique de prêt-à-porter féminin Gerry Weber, tandis que le Crédit mutuel a rénové de fond en comble son agence.