Assises régionales de l’artisanat : une première réussie

« Valoriser le travail discret et remarquable des artisans picards, présenter quelques-unes de ces actions et imaginer ensemble comment progresser », telle était la triple ambition du bureau régional de la chambre de métiers en décidant de l’organisation des Assises régionales de l’artisanat, les premières du genre. Devant un public attentif et participatif composé d’élus, d’entrepreneurs, d’artisans ou encore de partenaires, se sont succédés tables rondes et témoignages enrichissants, au sens propre comme au sens figuré.

593
Le président de la CRMA, Alain Bethfort.
Le président de la CRMA, Alain Bethfort.

 

Le président de la CRMA, Alain Bethfort.
Le président de la CRMA, Alain Bethfort.

Al’initiative des élus de la chambre régionale de métiers et de l’artisanat de Picardie, avec Jean-Yves Bourgois, nouveau secrétaire général et directeur des services à la chambre régionale des métiers et de l’artisanat (CRMA), en maître de cérémonie, se sont tenues les 1ères Assises régionales de l’artisanat de Picardie. Devant le préfet et le président de région, entre autres nombreuses personnes qui avaient répondu à son invitation, notamment Alain Griset, président de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat, le président Alain Bethfort s’est tour à tour montré optimiste, lucide, attentif et surpris, même agréablement surpris. En effet, l’annonce pour le moins inattendue par Claude Gewerc, du soutien financier du conseil régional de Picardie à la CMRA a enchanté Alain Bethfort, récompensant ainsi un optimisme qui, comme il le souligne « peut parfois paraître démesuré tant la conjoncture est défavorable pour les 24 612 entreprises artisanales picardes comme pour les autres ». Mais donnant ainsi, en découvrant cette bonne nouvelle, encore plus de sens à l’un des impératifs que s’est fixé la CRMA de Picardie, à savoir de régionaliser son action en travaillant en réseau avec les chambres départementales et en travaillant au développement d’une culture picarde. Une culture picarde qui s’exporte. Pour preuve, le témoignage d’un des artisans intervenants, Rémi Adam, fondeur spécialisé dans le fer à cheval, qui équipe les chevaux de l’Aga Khan, et l’absence excusée de Brice Connesson, artisan chocolatier à Chantilly, parti partager son savoir-faire au Japon. Les présentations de l’Université régionale des métiers et de l’artisanat, qui tient beaucoup à coeur au président Bethfort, et du Réseau des entreprises intégratrices de Picardie (REIP) finiront de compléter une rencontre qui incitera certainement Alain Bethfort, les élus régionaux de l’artisanat et les présidents respectifs des chambres de l’Oise et de l’Aisne, Zéphyrin Legendre et Charles Colvez, à proposer l’an prochain les 2e Assises régionales de l’artisanat de Picardie.