La beauté venue d’outre-atlantique

Elles sont jeunes, elles sont jolies et elles sont entrepreneuses. Les deux Beauvaisiennes Sarah Belmir et Gaëlle Asseline viennent de créer un site Internet dédié à la cosmétique américaine : monmakeupusa.com fait le buzz…

Têtes bien faites et bien pleines, Sarah Belmir et Gaëlle Asseline, s’éclatent dans leur nouvelle entreprise.
Têtes bien faites et bien pleines, Sarah Belmir et Gaëlle Asseline, s’éclatent dans leur nouvelle entreprise.

 

Têtes bien faites et bien pleines, Sarah Belmir et Gaëlle Asseline, s’éclatent dans leur nouvelle entreprise.
Têtes bien faites et bien pleines, Sarah Belmir et Gaëlle Asseline, s’éclatent dans leur nouvelle entreprise.

Si on nous avait dit, quand nous étions en seconde au lycée Félix-Faure de Beauvais, qu’on créerait une boîte ensemble, on n’y aurait jamais cru », s’exclament les deux copines en éclatant de rire ! C’est pourtant ce qu’elles viennent de faire en lançant, en juin dernier, le site Mon Make Up USA qui compte déjà plus d’une centaine de fans. Et toute la presse en parle : les trentenaires ont eu les honneurs des magazines Elle, Voici, Grazia pour ne citer que les titres nationaux. Des phénomènes ? Sans doute, mais bien séduisants…

Des parcours complémentaires
Après la seconde au lycée beauvaisien, Sarah Belmir opte pour la section économique et social (ES). Elle passe un deug d’économie-gestion puis une maîtrise de sciences de gestion à la fac d’Amiens, avant un master franco-américain d’affaires internationales à Caen. Et elle s’envole pour Washington : elle collabore pendant trois ans avec deux entreprises organisatrices de salons et conférences, l’une française, l’autre américaine, avant d’entrer à l’ONU au département opérations de maintien de la paix. A chaque visite dans sa famille à Beauvais, elle rapportait à son amie Gaëlle Asseline des produits de beauté et de maquillage introuvables en France. De son côté, Gaëlle a obtenu un bac STT option commerce, puis un BTS d’action commerciale à Paris, en alternance dans la prestigieuse agence de publicité BBDO où elle vendait des sites Internet. « J’ai créé mon premier site web en 2007, un site de « couponing » ou bons de réduction », raconte cette fan de cosmétiques et dénicheuse de tendances. Et lorsque Sarah, lassée de la lourde bureaucratie de l’ONU, revient en France, c’est tout naturellement que les amies se lancent dans l’aventure…

Les cupcakes au pays de la baguette !
« Quand j’ai vu que les cupcakes marchaient au pays de la baguette, je me suis dit que les cosmétiques américains pouvaient trouver un public au pays de Chanel », s’enthousiasme Sarah. Les jeunes femmes ont sélectionné pour leur site environ 400 produits d’une douzaine de marques. Maquillage, soins du visage, du corps et des cheveux, ou accessoires, les fashionistas y trouvent un rapport qualité- prix attractif, des conditionnements « fun », des points cadeaux, et surtout une vraie communauté sur le blog où les utilisatrices échangent conseils et astuces, évaluent les produits, découvrent des vidéos, des interviews… Et naturellement, Mon Make Up USA est présent sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter, Google+, Pinterest, Youtube… « Nous tenons à une grande qualité de service, avec des livraisons sur la France entière sous 48 heures, une écoute attentive des besoins de nos clientes, une vraie réactivité », souligne Gaëlle. Car si le sujet est frivole, les entrepreneuses n’en font pas moins preuve d’un grand professionnalisme. Leur business plan a convaincu les banques pour financer l’achat du stock initial et la petite entreprise prend de l’ampleur. « Evidemment, pour le moment nous ne sommes pas encore rémunérées, mais ça ne va pas tarder », confient les jeunes femmes qui espèrent obtenir à l’avenir l’exclusivité pour la distribution de certaines marques. Celles qui prônent la beauté décomplexée pourraient bien connaître la réussite glamour…