Une conjoncture agricole mitigée

Les moissons de blé ont été bonnes dans l’Aisne. Les cours des céréales ont atteint des niveaux très élevés. Mais les coûts de production ont augmenté ainsi que ceux des engrais. Quant aux producteurs de lait dans l’Aisne, ils vendent le litre à 31 centimes d’euros, soit un centime de moins que le prix de vente de l’an passé. L’arboriculture traverse une très mauvaise passe.

9
Vous devez être connectés pour visualiser cet article