Se faire plaisir et être sensibilisé

Le Stadium d’Abbeville est un vrai paradis pour les amateurs de belles voitures qui peuvent rêver à bord de bolides de sport mais pas seulement. Le Stadium propose aussi des cours de sensibilisation à la conduite. Les moins aguerris s’amuseront à faire du karting. Les plus romantiques survoleront en hélicoptère la baie de Somme.

525
Evens Stievenart devant l’une des voitures de sport.
Evens Stievenart devant l’une des voitures de sport.
Evens Stievenart devant l’une des voitures de sport.
Evens Stievenart devant l’une des voitures de sport.

Conduire une Ferrari, une Lamborghini, une Porsche… : un rêve à portée de main. Il suffit de pousser l’entrée du Stadium d’Abbeville pour découvrir l’un de ces beaux bijoux et de se mettre à son volant quelques minutes. Sur le circuit de 1 160 m, les sensations sont garanties si on se fie aux conseils du moniteur. Une quinzaine de véhicules sont disponibles. Les prix démarrent à 60 euros pour une Mégane Sport.

Sensibilisation

« On se prend très vite au jeu, commente Evens Stievenart, le gérant depuis cinq ans. Mais dans 95 % des cas, nous devons pousser les gens. Ils n’osent pas appuyer sur l’accélérateur : ils freinent même ! A la limite, ils vont se faire plus plaisir à conduire une Mégane Sport de 265 ch. » Le circuit a également une vocation à la sensibilisation au danger. « Si on prend dix personnes et qu’on leur demande de quoi elles ont peur sur la route, elles vont répondre des choses différentes, affirme t-il. C’est de là que vient le danger. De plus en plus d’entreprises offrent des stages à leurs salariés pour les sensibiliser à l’écoconduite. Une conduite adaptée peut réduire de 10 % voire plus la consommation de carburant ! Elles devraient également faire attention à la sécurité de leurs salariés. Par exemple, il est important d’avoir une bonne position de conduite, ni trop prêt ni trop loin du volant. Les bras ne doivent pas être trop fléchis. Il est essentiel aussi de savoir analyser le revêtement, de bien connaître les distances de sécurité. »

Maîtriser

Evens Stievenart aspire aussi à la venue de jeunes permis sur son circuit. « Nous ne voulons pas apprendre aux conducteurs à faire un tête-à-queue, souligne-til. Un tête-à-queue est irrattrapable. Par contre, ils sauront comment ne pas laisser partir leur voiture. Nous proposons aussi de la conduite sur le concept Easydrift. Il reproduit des conditions d’adhérence très faibles, similaires à celles dont on dispose en roulant sur la glace, la neige ou la terre. »

Dans ce sens, le Stadium, ouvert 365 jours par an, propose diverses formules de stages ou de séminaires aux entreprises qui, en majorité, emploient des commerciaux quotidiennement sur les routes. Ils peuvent par exemple conduire une voiture de sport de rêve, suivre un stage de sécurité routière, avant d’enchaîner avec un petit karting sur la piste de 900 m aménagée juste à côté. Chaque jour, celle-ci fait le bonheur des petits comme des grands. Les réunions, séminaires ou repas peuvent aussi se dérouler confortablement dans une salle spacieuse, aménagée dans le style des Flandres.

Toujours soucieux d’offrir une multitude d’animations à sa clientèle, le Stadium lance des baptêmes au-dessus de la baie de Somme en hélicoptère. « Nous sentons qu’il y a une demande, explique Evens Stievenart. Le vol, qui coûte une centaine d’euros, dure 25 minutes. Nous passons audessus de Saint-Valéry, du Crotoy. Ainsi, pendant que les hommes font leurs stages de conduite, les dames effectuent leurs vols. Car si ce sont les dames qui offrent le plus souvent les stages, ce sont les messieurs qui, en très grande majorité, en bénéficient. »