Permis LowCost : l’autre façon d’apprendre la conduite

Depuis le 1er juillet dernier, Dominique le Corre propose d’obtenir son permis d’une autre façon, en compagnie d’un ami ou d’un parent et à des prix attractifs. Une solution qui devrait plaire.

389

A43 ans, Dominique le Corre vient de lancer une activité originale et unique dans l’Aisne : le permis low cost. Derrière ce terme ne se cache ni une auto-école, ni un permis à bas coût. Et c’est bien là l’originalité. Dominique le Corre propose aux candidats au permis (obligation d’avoir décroché son code et d’avoir effectué vingt heures de conduite en auto-école) d’améliorer leur apprentissage au volant à bord d’une voiture équipée des doubles commandes (identiques à celles des auto-écoles) et en présence d’un membre de la famille ou d’un ami (28 ans et cinq ans de permis au minimum). « Je viens en complément de l’autoécole et non en concurrence », précise l’ancien cadre qui a mis près de deux ans pour mettre au point son projet après un licenciement et des petits boulots. « J’ai vu plusieurs reportages sur la location de véhicules à doubles commandes qui s’est fortement développée en région parisienne et dans les grandes villes de province. »

Un long travail de pédagogie
Si Dominique le Corre propose cette prestation aux apprentis conducteurs, c’est que bien souvent les cours de conduite en auto-école vont au-delà des vingt heures proposées dans les forfaits en raison, notamment, de l’attente sur les listes à l’examen du permis. En attendant sa convocation (plusieurs semaines), le candidat est obligé de poursuivre ses cours. La formule de Dominique le Corre avance plusieurs avantages dont le prix de 13,40 à 24 € de l’heure – contre 35 à 39 € en moyenne chez les auto-écoles – et la possibilité de louer le véhicule 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. L’activité de Dominique le Corre est encore mal connue et un long travail de pédagogie est à faire, aussi bien du côté des futurs conducteurs que des professionnels. D’autant plus que cette activité est légale. De plus, les heures de conduite réalisées sur les voitures de Permis LowCost sont légalement reportables sur le livret d’apprentissage et comptabilisées pour l’examen du permis de conduire. Le candidat a aussi la possibilité de passer son permis de conduire en candidat libre avec un véhicule de l’entreprise de Dominique le Corre. « Nombreux sont mes clients qui sont surpris par la formule et le fait que ce genre d’entreprise existe dans l’Aisne », fait remarquer l’entrepreneur. Des clients qui sont, pour beaucoup, de futurs conducteurs, mais aussi une dame ou un monsieur qui n’a pas conduit depuis un certain temps.

Un second véhicule
L’entreprise Permis LowCost intervient sur le Saint-Quentinois, le Chaunois, le Vermandois et les régions de Bohain, Guise, Ham, Péronne, Origny-Sainte-Benoîte, Caudry… Quant aux autoécoles, c’est plutôt la méfiance et l’attentisme. Si beaucoup y voient une concurrence déloyale, Dominique le Corre réplique que « nous pouvons trouver des partenariats comme cela se fait en région parisienne. En cas de planning chargé, les autoécoles pourraient envoyer leurs candidats vers notre formule. Je suis là pour faciliter l’obtention du permis ». Dans son développement, Dominique le Corre acquerra un second véhicule dans les prochains jours et s’installera dans des locaux professionnels sur Saint-Quentin. Il prévoit aussi un développement de son concept sous forme de partenariat. « J’accompagne les créateurs d’entreprise dans leurs démarches administratives et dans l’achat du véhicule », explique celui qui a acquis une certaine expérience en la matière après avoir mis plus d’un an et demi pour lancer son projet. Exemple de difficulté : trouver un assureur qui veuille bien prendre le risque d’assurer ce type d’activité. « Il en existe un seul en France », conclut Dominique le Corre.