Lydie Touiyar rend les bijoux de mariage accessibles

Tout est venu de son mariage. Pour Lydie Touiyar, créer des bijoux pour son propre mariage l’a amenée à créer aujourd’hui sa propre société de réalisation de bijoux de mariage « Tendances bijoux ». L’autoentrepreneuse, qui travaille depuis son domicile à Vauxaillon (Aisne) depuis 2009, poursuit son chemin et multiplie modèles et nouveautés pour conquérir encore plus de clientes.

583
Lydie Touiyar crée des bijoux pour les futures mariées et les expose sur son site tendance-bijoux.fr.
Lydie Touiyar crée des bijoux pour les futures mariées et les expose sur son site tendance-bijoux.fr.
Lydie Touiyar crée des bijoux pour les futures mariées et les expose sur son site tendance-bijoux.fr.
Lydie Touiyar crée des bijoux pour les futures mariées et les expose sur son site tendance-bijoux.fr.

Elle a le tout sur un petit bureau chez elle. Perles, fils et autres accessoires de fabrication sont installés dans différentes petites boîtes. Dans une caisse à côté, se trouvent quelques colliers et bijoux prêts à être expédiés. Pour Lydie Touiyar, c’est la pleine saison. « Je fais une cinquantaine d’expéditions par semaine », explique la jeune femme. Elle doit absolument réussir à faire un maximum de chiffre d’affaires car, dès le mois de septembre, la vente de bijoux de mariée se tarira. Elle n’a pas le choix et se doit de réussir à obtenir de quoi faire vivre sa société en l’espace de neuf mois.

400 modèles sur son site
Elle peut compter sur environ 400 modèles de bijoux à présenter à ses clientes sur son site Internet. Il s’agit à chaque fois de la déclinaison de 80 à 100 bijoux différents, qui sont nés de manière originale. En 2006, son compagnon décide de l’épouser alors qu’ils vivent déjà ensemble et sont parents de deux enfants. Pour l’événement prévu l’année d’après, et sans gros moyens, la jeune femme veut quelques bijoux. Plutôt que d’investir dans de coûteux colliers et autres bracelets, elle se les fabrique ellemême. « Je me suis dit que ça n’avait pas l’air si compliqué que cela à faire, alors j’ai essayé », admet-elle modestement. Le premier pas est fait. Elle n’a aucune connaissance en bijouterie : « J’apprends sur le tas. » Son domaine d’expertise est l’hôtellerie-restauration. Le mariage passé, elle met son bijou en vente sur un site d’enchères. On se l’arrache, ce qui la décide à poursuivre dans cette voie.

Avoir un coup d’avance
En l’espace de quelques mois, elle laisse courir sa créativité et se crée un site Internet. Elle trouve également sa place sur des boutiques en ligne de jeunes créateurs de bijoux. « En un mois, j’ai fait 1 000 € de chiffre d’affaires », poursuit-elle. Le temps est venu de fonder une entreprise en 2009. Le format d’auto-entrepreneur lui convient parfaitement. Depuis, elle a multiplié les modèles et a réussi à se faire connaître via d’autres magasins qui vendent ses créations. La majeure partie de sa clientèle est représentée par de futures mariées qui, bien souvent, s’y prennent au dernier moment pour commander des bijoux. « Elles stressent pour leur mariage et je porte le stress de centaines de mariées », sourit-elle. A ce moment-là, son travail de création se fait à la chaîne, ce qui lui permet de monter à un chiffre d’affaires de 3 000 à 4 000 euros par mois. Son seul souci est d’avoir toujours un coup d’avance au niveau de ses créations. « Il faut être continuellement dans la nouveauté », souligne-t-elle. La concurrence est en effet rude sur Internet et certaines créatrices n’hésitent pas à casser les prix. Lors de la pleine période, à l’approche de l’été et pendant cette saison, la demande de bijoux est supérieure à l’offre, avec des clientes exigeant parfois leurs bijoux tout de suite malgré les quatre semaines de délai habituelles. « Généralement, je fais toujours le maximum », indique-t-elle, faisant passer en priorité les commandes urgentes.
Depuis quelques mois, elle s’est mise à réaliser des jarretières avec des bijoux : « Je trouve ça joli. » Cela lui amène un nouveau débouché, tout comme les bijoux pour enfant. Depuis qu’elle a gagné un concours de bijoux pour enfant, elle a décidé de se lancer dedans « et les mamans craquent ».