Le Fish spa : une pédicure naturelle et originale

Depuis le mois d’octobre, Emilie Yvinec a ouvert « Sourire magique », en face de la gare à Chantilly, un Fish spa, le premier dans l’Oise, et un centre de blanchissement dentaire. Cette nouvelle entrepreneuse propose ainsi un centre de bien-être original, où la convivialité et la découverte priment.

486
C’est automatique : à peine les pieds plongés dans l’eau, les poissons viennent directement sucer la peau.
C’est automatique : à peine les pieds plongés dans l’eau, les poissons viennent directement sucer la peau.
C’est automatique : à peine les pieds plongés dans l’eau, les poissons viennent directement sucer la peau.
C’est automatique : à peine les pieds plongés dans l’eau, les poissons viennent directement sucer la peau.

Le concept, Emilie Yvinec l’a imaginé depuis longtemps mais elle ne l’a concrétisé que depuis un an. Son enseigne, Sourire magique, est un projet pensé de A à Z par elle-même, jusqu’à la décoration. « J’ai mis et je mets encore beaucoup d’énergie dans ce centre, explique-t-elle. J’ai voulu recréer un espace convivial où les gens aiment venir passer un bon moment… Je suis contente de ce que j’ai réalisé pour l’instant. » C’est d’abord avec le blanchissement dentaire qu’elle s’est fait connaître, une pratique qui se popularise. « Le blanchissement dentaire est demandé de plus en plus souvent et de plus en plus régulièrement car le sourire est très important dans notre société », remarque l’entrepreneuse. Mais qui dit blanchissement dit risque et méfiance. Sur ce point, la gérante de Sourire magique s’est longtemps renseignée pour que son offre soit réglementaire. Pour ce qui est du blanchissement en lui-même, elle utilise une molécule connue pour son action blanchissante, le perborate de sodium, qu’elle pose sous forme de gel sur les dents du client. C’est avec la chaleur que la molécule s’active sur les dents, pouvant faire gagner de deux à huit teintes. Mais, attention, chaque cas est particulier et le blanchissement n’est pas le même pour tout le monde. « Il est généralement utilisé pour raviver l’éclat des dents mais je ne peux pas dire à mes clients que j’ai un remède pour que les dents soient blanches comme le sourire à l’américaine, tient-elle à préciser. Le blanchissement ne fonctionne qu’à partir de la teinte actuelle des dents et ne pourra jamais la dépasser… et à ce niveau nous ne sommes pas égaux. »

Fish spa
Dans l’idée d’un centre original, Emilie Yvinec a également décidé de proposer une pédicure un peu particulière, le Fish spa. Le concept, venu de Turquie, est simple : on trempe ses pieds dans un bac (elle possède deux bacs) et de petits poissons, les Garra Rufa, (100 par bac), viennent happer la corne des pieds et enlèvent donc les peaux mortes et soignent même les problèmes de peaux tels que l’eczéma. Une séance de vingt à trente minutes suffit à réussir un peeling complet. Cette réalité n’est due qu’à une enzyme sécrétée naturellement par ces poissons, qui a un impact quasi médicinal sur le psoriasis. Mais le Fish spa est aussi du plaisir. « C’est très léger comme sensation. Au début c’est impressionnant mais on s’y fait très rapidement et on prend vite plaisir. » Car la sensation de succions qu’exercent les poissons sur les pieds stimulent les points d’acupuncture et activent la circulation sanguine.
Cette activité, qui existe depuis des siècles au Moyen-Orient et en Asie, est de plus en plus pratiquée en France et reste très contrôlée. « L’eau doit être changée une fois par semaine et les bacs nettoyés une fois par mois, explique-t-elle. De même, les pieds sont désinfectés avant d’être plongés dans l’eau et ni blessures ni champignons ne sont acceptés. La vie aquatique est également importante car nous devons faire attention aux poissons et les préserver. » Leur hygiène alimentaire est aussi contrôlée. Les Garra Rufa ne sont pas spécialement attirés par les peaux mortes mais l’activité de succion leur est vitale. Un complément alimentaire leur est tout de même donné pour qu’ils puissent vivre. Cette pédicure originale n’enlève en rien la nécessité de consulter un spécialiste si un problème persiste. « Ce n’est pas un remède médical, ce système est utilisé le plus souvent pour l’esthétique », tient à préciser la gérante. Mais le plaisir et la découverte sont assurés….