L’Asalp, une réussite sur toute la ligne

Créée en 2008, l’entreprise Allo service à la personne a mis en place un seul numéro de téléphone pour tous les services qu’elle offre à ses clients. Garde d’enfants, jardinage, ménage font partie des services proposés. Le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées constitue 60 à 70 % de l’activité d’Asalp. Avec la certification NF service acquise dernièrement, l’entreprise s’en trouve consolidée.

504
L’essentiel du travail d’Asalp se faisant à domicile, l’entreprise possède de petits locaux boulevard Richelieu.
L’essentiel du travail d’Asalp se faisant à domicile, l’entreprise possède de petits locaux boulevard Richelieu.
L’essentiel du travail d’Asalp se faisant à domicile, l’entreprise possède de petits locaux boulevard Richelieu.
L’essentiel du travail d’Asalp se faisant à domicile, l’entreprise possède de petits locaux boulevard Richelieu.

L’entreprise a largement fait sa place sur le Saint-Quentinois. Les bureaux du boulevard Richelieu accueillent en permanence de nouveaux clients venus y dénicher le service qu’Allo service à la personne (Asalp) peut rendre. Jardinage, garde d’enfants mais surtout maintien à domicile sont quelques-uns des services rendus aujourd’hui au sein de l’entreprise de 38 salariés. L’activité est devenue telle qu’une agence s’est ouverte sur Chauny, deuxième bassin d’emplois de l’Aisne. L’entreprise embauche d’ailleurs la majeure partie de ses salariés en CDI, même s’ils sont pour la plupart employés à temps partiel.

Une expérience virtuelle
En l’espace de quatre années, le challenge lancé par les quatre Saint-Quentinois créateurs de l’entreprise est relevé. A l’époque, tous les quatre sont en deuxième année de master en management de l’entreprise au sein de l’IAE de Saint-Quentin. « Dans ce cadre, il y avait un module de création d’entreprise virtuelle », explique le gérant de la société. En 2008, le thème à la mode est l’aide à la personne. Les quatre futurs créateurs d’Asalp y incluent une problématique sur les personnes âgées. « Nous avons lancé une étude de marché, ce qui nous fournissait une base plutôt solide. » A la suite de cette expérience virtuelle, ils décident d’en faire un vrai projet d’entreprise. Il leur a fallu six mois pour concrétiser l’idée. En septembre 2008, Asalp est sur les rails.
Les fondateurs décident de travailler sur deux axes. Le premier est d’avoir une large gamme de services. Quatre grands pôles sont définis : les enfants, les personnes âgées ou handicapées, le confort, l’informatique, seule activité à rester aujourd’hui encore très ponctuelle. Le second axe est la qualité. « Dès le départ, nous avons créé un procédé », précise-t-il. Avec cette option, les dirigeants d’Asalp décident de miser peu sur la communication mais plutôt sur le travail fourni par leurs employés. Ces derniers agissent comme des VRP auprès des clients de l’entreprise en montrant leurs compétences. Jusqu’à maintenant, « le bouche à oreille fonctionne bien ». Pour maintenir le contact avec chacun des clients réguliers, des cahiers de liaison sont mis à leur disposition et des enquêtes qualitatives sont régulièrement lancées pour connaître au mieux les besoins et les améliorations qui peuvent être apportés au fonctionnement de l’entreprise. Des suivis, via du folding, sont aussi mis en place. L’empathie pour comprendre les besoins des clients est beaucoup utilisée. Enfin, pour satisfaire les besoins des clients, notamment dans le cadre du maintien à domicile, les salariés sont associés en binôme. « Cela permet d’avoir les mêmes intervenants pour les clients », assure-t-il.

Se démarquer de la concurrence
La certification NF service, obtenue dernièrement, arrive alors à point nommé pour consolider le travail accompli. « La certification est aussi reconnue par le public. Et le terme NF est un logo qui parle aux gens », précise-t-il. L’entreprise se targue d’être la première à être certifiée dans ce domaine sur le Saint-Quentinois. Un vrai moyen de se démarquer de la concurrence. L’activité de maintien à domicile étant réglementée par un agrément délivré par le conseil général, cette certification est un point positif supplémentaire puisque le renouvellement de l’agrément se fait automatiquement. « Cela pérennise l’entreprise. » Cet outil facilite aussi la formation interne et l’intégration de nouveaux salariés. Asalp a atteint un chiffre d’affaires de 600 000 en 2011 et les dirigeants espèrent atteindre les 700 000 à 800 000 € en 2012.