L’Anaafa assure l’accompagnement des avocats

Créée en 1977, l’Anaafa (Association nationale d’assistance administrative et fiscale pour les avocats) intervient pour aider les avocats dans la gestion administrative et comptable de leurs cabinets. L’Anaafa regroupe aujourd’hui pas moins de 18 488 cabinets, soit près de 22 000 adhérents professionnels (avocats, avoués, professeurs de droit…). L’association nationale dispose de 32 délégations régionales. Eclairage avec l’antenne amiénoise.

630
L’Anaafa, depuis 1977 au service des avocats.
L’Anaafa, depuis 1977 au service des avocats.
L’Anaafa, depuis 1977 au service des avocats.
L’Anaafa, depuis 1977 au service des avocats.

C’est Me Xavier D’Hellencourt qui est actuellement le délégué régional pour la Picardie de l’Anaafa. La délégation régionale, sous la responsabilité d’Edwige Coudun, compte 500 adhérents des barreaux d’Abbeville, Amiens, Beauvais, Compiègne, Laon, Péronne, Saint-Quentin, Senlis, Soissons, Dieppe, Le Havre et Rouen.

Pour Denis Pierre, assistant technique comptable à l’antenne régionale d’Amiens, « l’avantage de l’Anaafa est de proposer une étude personnalisée à chaque demande et d’apporter une qualité de service pour ses différentes prestations, en termes de paie, de comptabilité, de formation et de conseil fiscal ». Et de préciser : « Il s’agit bien de conseil, car au final la décision d’utiliser ou non celui-ci revient à l’avocat ou au cabinet. » Denis Pierre insiste également sur « les outils, notamment informatiques et d’expertise, que l’Anaafa a développés au cours des années et qu’elle met à disposition de ses adhérents ».

Une aide pour les jeunes

L’Anaafa se targue d’apporter, en particulier aux jeunes avocats qui s’installent, une aide précieuse pour l’accomplissement des nombreuses obligations déclaratives auxquelles ils doivent souscrire. Une belle épine du pied enlevée lors du démarrage professionnel, alors qu’une bonne partie de l’énergie et du temps sont alors consacrés à la recherche de clientèle et à faire sa place au sein du barreau. L’Anaafa est l’aide et le conseil en matières comptable, fiscale et sociale. Ce qui lui confère une posture de partenaire privilégié des avocats en matière de gestion globale du cabinet.

Un appui sur quatre axes

Un avantage non négligeable de l’adhésion à l’Anaafa est de pouvoir bénéficier du fait que cette dernière est titulaire de l’agrément du ministère de l’économie et des finances, ce qui permet à ses membres de bénéficier de l’avantage fiscal, en évitant une majoration de 25 % sur le compte de résultat du cabinet.

Pour une cotisation annuelle de 250 euros, l’adhérent peut bénéficier de plusieurs services.

Paie avocat est ainsi mis en place pour permettre la gestion de la paie du personnel des cabinets. En outre, il offre un important service d’assistance à l’accomplissement de l’ensemble des formalités administratives en matière sociale.

Comptavocat est un service mis en place tout au long de l’année pour assurer le suivi, le traitement et l’analyse de la comptabilité, pour aboutir à l’élaboration de la déclaration professionnelle annuelle. Par ailleurs, Aidavocat est un logiciel spécialement conçu pour permettre une gestion informatisée de la comptabilité du cabinet.

Le service formation vise l’autonomie des cabinets en organisant des sessions d’initiation ou de perfectionnement à toutes les fonctions liées à leur gestion.

Enfin, le service fiscal intervient pour apporter conseil, assistance et suivi personnalisé aux adhérents qui le sollicitent.