Deux équipes de l’Irffe sur le départ du 4L Trophy

Caroline Morue aime se lancer des défis. Alors qu’en septembre, elle passe en seconde année d’éducatrice spécialisée à l’institut régional de formation aux fonctions éducatives à Amiens, elle décide de participer à la 16e édition du 4L Trophy qui se déroulera du 14 au 24 février prochain. Le légendaire raid-aventure étudiant avait rassemblé cette année 1 350 équipages, soit 2 700 jeunes de 18 à 28 ans en provenance de 1 460 écoles de toute la France. Pour la jeune femme, il fallait que ses copines et elle-même fassent absolument partie de la fête cette année. Caroline Morue a ainsi emmené dans l’aventure trois de ses camarades de promotion, Adèle Houssay, Pauline Grognet et Clémence Binet, avec lesquelles elle a monté l’Association édu’4L.

Les concurrentes sont avant tout quatre copines qui rêvaient de vivre une aventure autant sportive qu’humaine.
Les concurrentes sont avant tout quatre copines qui rêvaient de vivre une aventure autant sportive qu’humaine.
Les concurrentes sont avant tout quatre copines qui rêvaient de vivre une aventure autant sportive qu’humaine.
Les concurrentes sont avant tout quatre copines qui rêvaient de vivre une aventure autant sportive qu’humaine.

J’avais très envie de vivre cette aventure à la fois sportive et humanitaire, explique la jeune femme. C’était maintenant ou jamais. Et d’ajouter : L’idée de monter un vrai projet était séduisante également, d’autant que dans notre cursus, nous aurons à en mettre sur pied. Il n’existait pas de structure pour ça à l’institut. L’Irffe n’avait jamais été inscrit dans le rallye auparavant. Nous avons donc créé une association que nous espérons pérenne. Nous avons rédigé les statuts en conséquence et nous espérons récolter suffisamment d’argent pour faire racheter les véhicules par l’association et les transmettre aux générations qui nous suivent. »
Les quatre jeunes femmes se sont réparties en deux équipages. Les deux 4L sont achetées : elles sont déjà allées dans le désert et sont conformes aux exigences du règlement.
La motivation des étudiantes est à bloc. Pas question pour elles d’aller faire juste un petit tour dans le désert et revenir. Il est inconcevable pour les concurrentes qu’elles ne puissent pas terminer la course mais, en futures éducatrices, la dimension humanitaire revêt un caractère tout particulier. Les participants au 4L Trophy doivent emporter des fournitures scolaires et du matériel sportif qui seront distribués dans le désert marocain. Le coffre des deux équipages est d’ores et déjà plein.
Les quatre étudiantes prennent également des cours de mécanique car si des équipes techniques seront sur les points relais pour les accueillir, personne ne sera là pour les dépanner dans le désert.
Reste désormais à réunir l’argent pour l’inscription et les frais de logistique. Le budget global par binôme représente 7 000 euros, dont 3 100 euros de frais d’inscription. Des soirées spéciales sont d’ores et déjà prévues dans une poignée de bars en ville, et des ventes de petits pains ont été organisées à l’institut. Des partenariats sont envisagés avec certains établissements spécialisés mais il y aura toujours une petite place pour le logo d’une entreprise partenaire sur les voitures. Une page a été créée sur Facebook (association édu’4L) pour permettre à tous de suivre les aventures de la préparation puis la course au fil des jours.