Agesys intègre l’ancien site RMT de Noyon

Le directeur Christophe Thuillier n’a pas hésité à investir 900 000 euros dans l’achat d’un bâtiment qu’il a fait rénover. Le 18 juin, il a quitté les Tertiales de Compiègne pour s’installer avec ses quelque 32 salariés sur ce site qui propose un autre atout de taille : la fibre optique.

866
Agesys et ses 32 collaborateurs ont investi ce bâtiment de 600 m², avec ici Christophe Thuillier et Laeticia Defecque, en charge de la communication.
Agesys et ses 32 collaborateurs ont investi ce bâtiment de 600 m², avec ici Christophe Thuillier et Laeticia Defecque, en charge de la communication.
Agesys et ses 32 collaborateurs ont investi ce bâtiment de 600 m², avec ici Christophe Thuillier et Laeticia Defecque, en charge de la communication.
Agesys et ses 32 collaborateurs ont investi ce bâtiment de 600 m², avec ici Christophe Thuillier et Laeticia Defecque, en charge de la communication.

Fini la location de 120 m² de bureaux aux Tertiales de Compiègne. Ce jour de l’appel du 18 juin, Christophe Thuillier, directeur de la SAS Agesys (assistance en gestion de systèmes informatiques), et ses quelque 32 salariés, ont investi un bâtiment flambant neuf de 600 m² sur l’ancien site du RMT (régiment de marche du Tchad). « Nous avons acheté pour la première fois. Entre l’acquisition et les travaux, nous avons déboursé environ 900 000 euros », explique Christophe Thuillier. C’est un tournant décisif dans la vie de cette entreprise qui a le vent en poupe : à Noyon, elle dispose à présent de la fibre optique.
Selon le directeur, aucun membre du personnel ne s’est montré récalcitrant à l’idée de s’éloigner de Compiègne. Bien au contraire ! « A présent, chacun d’entre nous dispose d’un bureau spacieux. Nous sommes aussi en train d’aménager un coin cuisine. Ce sera très convivial », estime le responsable.
Chacun semble donc trouver ses marques dans cet esprit start-up, y compris les bonnes idées. En effet, et grâce à la fibre optique, les performances se trouvent être décuplées. Pour Agesys, c’est l’occasion de mettre en place de nouveaux services. « Nous proposons dorénavant la sauvegarde externalisée, l’hébergement de serveurs et aussi les plans de secours informatiques », souligne le directeur.
Depuis qu’il a repris la direction de l’entreprise, Christophe Thuillier a boosté son développement.
En 2009, il misait tout sur le Green IT avec la volonté de réduire la facture électrique et l’empreinte carbone. En 2010, la SAS présentait Windows 7 en janvier 2010 puis faisait un tour de Picardie sur le thème de la virtualisation en septembre 2010, février et mars 2011. Cette société, qui affiche ainsi son dynamisme sur la région picarde et sa volonté d’accompagner les entreprises dans leur appréhension des nouvelles technologies informatiques, allait poursuivre ses innovations avec, l’an passé, la présentation du cloud computing. « Le cloud computing, qui apporte flexibilité et continuité aux utilisateurs, possède une capacité informatique quasi illimitée : possibilité d’ajouts de ressources supplémentaires à la minute… Le nuage informatique permet ainsi aux entreprises de bénéficier des dernières technologies et applications informatiques sans surcoût. Le fait de pouvoir décharger à la fois du matériel, des applications et de la maintenance est une nouveauté dans le monde informatique. Ainsi, cela permet aux entreprises de se recentrer sur leur coeur de métier », expliquait alors Christophe Thuillier. L’an passé, Agesys a réalisé un chiffre d’affaires de 3,2 millions d’euros. Depuis ce début 2012, sept nouveaux salariés ont rejoint cette entreprise. « Nous devons encore recruter deux ou trois personnes d’ici la fin de l’année, des administrateurs système. Ensuite, nous engagerons des gens à raison de trois à cinq par an. Nous avons de la place. Nous avons aussi du personnel en extérieur. Et puis nous favorisons le télétravail », affirme Christophe Thuillier. Le nouveau bâtiment, qui a été visité le 26 juillet par Nicolas Desforges, le sous-préfet de l’Oise, sera inauguré le 4 octobre prochain.