Vingt-cinq jours pour devenir coach !

Le 25 juin 2012, à l’occasion de l’assemblée générale de la chambre de commerce et d’industrie régionale (CCIR) de Picardie, la présidente et le vice-président de la commission régionale paritaire emploi formation de Picardie (CRPEF), Elsa Lacoffe et André Gaveau, ont remis à Jacky Lebrun, président de la CCIR, un chèque de dotation de près de 100 000 €, permettant ainsi de soutenir la formation des futurs professionnels de l’hôtellerie-restauration.

Odile Gonzalez entourée de la quatrième promotion de la certification coaching de la DEP, qu’elle parraine.
Odile Gonzalez entourée de la quatrième promotion de la certification coaching de la DEP, qu’elle parraine.

 

Odile Gonzalez entourée de la quatrième promotion de la certification coaching de la DEP, qu’elle parraine.
Odile Gonzalez entourée de la quatrième promotion de la certification coaching de la DEP, qu’elle parraine.

La direction de l’éducation permanente (DEP), service commun de la formation continue de l’université de Picardie Jules-Verne (UPJV), propose depuis 2007 une certification coaching. Il s’agit d’une formation courte de vingt-cinq jours, soit 175 heures. « C’est la seule formation picarde sur le coaching qui existe, explique Flavie Herbette, responsable de la formation. Chaque promotion compte quinze personnes. Nous avons déjà formé 160 coachs. On peut être formé par le biais d’un CIF, d’un DIF ou un plan de formation dans l’entreprise plus quelques financements de la région pour les personnes qui le souhaitent. »

« Métier d’avenir »
Dans la dernière promotion, la quatrième, certains suivaient cette formation pour répondre à un projet de vie, une démarche personnelle ou un projet professionnel. Pour Flavie Herbette, le métier de coach « est vraiment un métier d’avenir. Il faut des gens qui ont du savoir-être, une volonté d’être dans l’aide à la relation à l’autre ».
La DEP a réuni dans son équipe pédagogique des professionnels du coaching, « tous certifiés », venus du monde de l’entreprise, du monde sportif, des ressources humaines, ainsi que des psychologues pour le partie connaissance de soi. Chaque semaine, les 15 stagiaires consacraient deux journées à la certification. Au programme, de la théorie mais aussi beaucoup de pratique. La certification coaching est composée de six modules : coaching (28 heures), la connaissance de soi et des autres (21 heures), l’accompagnement à la conduite du changement (35 heures), les étapes et l’entretien de coaching (28 heures), l’entraînement (56 heures) et la certification finale (7 heures). Pendant la formation, chaque stagiaire devait coacher entre trois à cinq personnes. Un jeu auquel s’est prêté Odile Gonzalez, la marraine de la quatrième promotion. « On se voyait deux heures tous les mois, raconte-t-elle. On parlait de mon avancement, où j’en étais, et ce qu’il fallait que je fasse. C’était une expérience intéressante. » Directrice de l’ESC Compiègne depuis deux ans et actuelle présidente du Centre des jeunes dirigeants (CJD) de Picardie, Odile Gonzalez est aussi une créatrice d’entreprise. Elle créait en 2004 Asap, une société d’expertise d’achats. En temps que marraine, elle a apporté « un peu de temps, mon expérience » et aussi un carnet d’adresses. Elle a notamment encouragé des dirigeants du CJD à être eux aussi coachés par l’un des futurs coachs de sa promotion.