Séminaire pour les avocats Gesica

Le réseau Gesica est une alternative aux lourdes structures d’avocats intégrées dans le domaine des services juridiques aux entreprises, collectivités publiques et particuliers. La section Grand-Nord a réuni ses 28 cabinets membres lors d’une journée séminaire.

La section Grand-Nord Gesica compte 28 cabinets membres.
La section Grand-Nord Gesica compte 28 cabinets membres.

 

La section Grand-Nord Gesica compte 28 cabinets membres.
La section Grand-Nord Gesica compte 28 cabinets membres.

Face à un droit de plus en plus complexe, les cabinets d’avocats doivent se spécialiser pour répondre à une clientèle exigeante. La région Picardie compte un grand nombre d’avocats exerçant individuellement ou dans des cabinets de petite taille. Si être un généraliste permet de satisfaire une large clientèle, il est de plus en plus difficile d’apporter un conseil professionnel et juste sur un dossier complexe. C’est pour cette raison que ces professionnels de la justice se spécialisent et adhérent à des réseaux. A l’image de Gesica qui confirme chaque année sa notoriété en France et dans le monde. Issu de la détermination de plus de 200 cabinets à travailler ensemble, à mettre en commun leur expérience et leur parfaite connaissance du système judiciaire, Gesica est aujourd’hui un acteur majeur du marché du droit en France.

Mise en réseau et de partage
Comme chaque année à l’approche de l’été, la section Grand-Nord Gesica a réuni ses membres sous la houlette de leur délégué, Me Christophe Donnette, avocat à Saint- Quentin. Ce séminaire fut l’occasion pour les avocats des 28 cabinets adhérents (allant d’un seul avocat sur Dieppe au cabinet de 50 avocats sur Douai) de se retrouver dans une ambiance de détente et d’échanges. La matinée fut consacrée au code de la route avec Patrick de Kermadec, adhérent Gesica à Versailles. Cet avocat a fait du permis à points l’une de ses batailles personnelles et professionnelles. A partir de cas concrets, Patrick de Kermadec a listé les aberrations, les failles et les imperfections de la loi, les droits des automobilistes (notamment ceux des confrères) et les démarches à suivre pour défendre devant la barre du tribunal ce petit bout de papier rose indispensable dans notre quotidien. La journée s’est poursuivie par une réunion sur le réseau régional et national. « Il devient aujourd’hui difficile de travailler à l’ancienne, seul dans son coin. Gesica répond à cette tendance de mise en réseau et partage de compétences », lâche Christophe Donnette, suivi dans ses propos par d’autres confrères, dont Didier Roucoux, avocat à Beauvais et ancien président du réseau.

Bibliothèque numérique
Cette idée de partage et/ou de faire appel à un confrère spécialisé dans un domaine pour défendre le dossier d’un client est devenue une réalité, un usage. Que ce soit l’avocat ou le client, les deux parties comprennent l’intérêt d’un tel réseau. « En nous regroupant, nous travaillons dans l’intérêt du client », explique Christophe Donnette. C’est aussi grâce au déploiement des nouvelles technologies que le réseau s’est fortement développé ces dernières années. « Nous allons travailler à une refonte de notre site internet avec l’intégration d’une partie privée pour être plus performants dans la mise en commun des dossiers », annonce Me Donnette. Le réseau Gesica poursuit l’enrichissement de sa bibliothèque numérique en partenariat avec les éditions Dalloz. « L’achat de l’ensemble des publications Dalloz est très coûteuse pour un avocat seul. Grâce au réseau, les membres ont accès à cet outil indispensable dans l’exercice de notre profession. » Certifié Iso 9001 version 2008, Gesica prend en compte les enjeux économiques humains et sociaux et les règles juridiques. Il a lancé des actions de formation et de réflexion sur des thèmes de société tels que la traçabilité, la responsabilité sociale de l’entreprise ou les successions et a voulu et promu une charte sur la transparence de l’honoraire. Le réseau Gesica s’est aussi développé sur le plan international. Lors de cette journée de travail, les membres de la section Grand-Nord ont accueilli un confrère belge de Tournai, en Wallonie. Pour ce dernier, le réseau est un outil qui apporte une réelle plus-value pour le cabinet et pour les clients. Les adhérents ont aussi abordé le prochain congrès du réseau qui devrait se dérouler à Beyrouth (Liban). « L’audit juridique, le conseil, la médiation, l’arbitrage et le contentieux sont en fait les facettes d’un seul et même métier, celui d’un accompagnement constant des entreprises, collectivités territoriales et personnes physiques, tant dans leur quotidien que dans la maîtrise de la protection de leurs droits même les plus techniques », conclut Christophe Donnette.