Magnifi’sens, l’antredu bien-être à Salouël

Soins du visage, manucure, maquillage… En effet, les sens sont magnifiés à l’institut de beauté de Lucie Lateur. Sa spécialité : toutes les techniques de relaxation aux huiles essentielles, et ce, de la tête au pied.

868
Les sens sont magnifiés à l’institut de beauté de Lucie Lateur, Magnifi’sens.
Les sens sont magnifiés à l’institut de beauté de Lucie Lateur, Magnifi’sens.

 

Les sens sont magnifiés à l’institut de beauté de Lucie Lateur, Magnifi’sens.
Les sens sont magnifiés à l’institut de beauté de Lucie Lateur, Magnifi’sens.

Avant de créer son propre centre de bien-être, Lucie Lateur a travaillé durant deux années à domicile dans le secteur d’Ailly-sur- Noye, au sud d’Amiens, d’où elle est originaire. Parmi les soins prodigués à ses clientes et clients, car les hommes sont de plus en plus nombreux à pousser la porte des instituts de beauté, toute la gamme qui fait du bien au corps : relaxation, maquillage, manucure… Puis, il y a trois mois, elle inaugure Magnifi’sens, son institut de beauté flambant neuf, pensé et créé par ce petit bout de femme qui sait parfaitement ce qu’elle veut. « Je ne suis pas faite pour être salariée mais pour être indépendante. J’ai voulu me tester et me faire la main en créant d’abord mon activité en me rendant au domicile de mes clients. Cela a bien fonctionné. Cela m’a confortée dans mon idée. Et le résultat est là : la boutique est à peine ouverte que la clientèle est déjà là. Le bouche à oreille a déjà fait son oeuvre. Je suis surprise dans le bon sens », confie la jeune créatrice d’entreprise qui prévoit d’embaucher d’ici septembre une première salariée.

L’art du bien-être
A 24 ans, notre professionnelle issue de l’Ecole européenne d’esthétique d’Arras a en effet pensé à tout, jusqu’à l’emplacement de son institut. « Nous sommes à Salouël, à deux pas du centre commercial, du campus et de l’IUT, un secteur en plein essor avec les travaux du CHU. C’est idéal ! Nous avons même créé avec ma soeur un cabinet médical juste à côté », s’enthousiasme Lucie Lateur qui, désormais, propose une gamme de soins encore plus large dans ses différentes cabines, toutes équipées et décorées avec goût. Une prothésiste ongulaire vient même deux fois par semaine. A noter également l’usage lors des soins de produits cosmétiques bio Clairjoie, également proposés à la vente. « J’ai choisi cette ligne de produits parisienne car ses soins du visage par exemple sont très agréables, frais et fruités. J’aime beaucoup leur texture, leur odeur et les résultats qu’ils procurent », souligne l’esthéticienne qui, dotée d’un master en art de bien-être associé à un diplôme en comptabilité et secrétariat, a de quoi cerner parfaitement tous les aspects de sa propre petite entreprise.