L’hôtel Marotte ouvretrès bientôt ses portes !

Septembre 2012 verra l’ouverture du premier hôtel quatre-étoiles à Amiens, l’hôtel Marotte, complétant ainsi l’offre hôtelière amiénoise. Ce projet fut commencé voilà bientôt deux ans, par Estelle Walti et son époux Olivier. Hôtel à taille humaine et non standardisé, l’hôtel Marotte proposera à ses clients accueil et conseil dans le cadre préservé d’une bâtisse du XIXe siècle.

447
L’hôtel Marotte : un hôtel quatre-étoiles à Amiens
L’hôtel Marotte : un hôtel quatre-étoiles à Amiens

 

L’hôtel Marotte : un hôtel quatre-étoiles à Amiens
L’hôtel Marotte : un hôtel quatre-étoiles à Amiens

L’aventure hôtel Marotte débute pour Olivier et Estelle Walti il y a deux ans. Après une expérience d’une dizaine d’années à l’international dans l’export pour Estelle Walti, picarde d’origine, et dans l’ingénierie pour Olivier Walti, les deux époux fondent en 2004 Cegeme (Conseil et Expertise en génie électronique et mécanique) puis Cérénov, spécialisée dans le bâtiment, en 2007, deux entreprises qui ont pris en charge les travaux de l’hôtel. En quête d’un nouveau projet alliant leurs compétences, ils réalisent qu’il y a un manque certain d’hôtels de charme dans la région. L’hôtel Marotte s’esquisse, concrétisé par la découverte, rue Marotte, d’une bâtisse du XIXe siècle : les deux époux tombent sous son charme. « Nous avons réalisé une étude de marché et présenté le projet à la CCI qui y a très vite adhéré, explique Estelle Walti, directrice de l’hôtel Marotte. Nous avons ensuite reçu des aides d’Amiens Métropole, du conseil général et de l’Ademe, l’hôtel étant un bâtiment qui se veut écoresponsable. Le reste provient de prêts bancaires et d’apports personnels. » Pour les travaux, les deux époux privilégient les entreprises et artisans locaux. Ainsi, c’est un ébéniste de la région qui réalise tout le mobilier des chambres et les planchers. « Ce que nous recherchions, ce n’était pas de l’ostentatoire. Nous voulions simplement du travail bien fait, et nous avons pour cela voulu faire appel aux entreprises et artisans locaux, qui nous ont démontré leurs savoir-faire », souligne Estelle Walti.

Hôtel à taille humaine
Le résultat de ce travail bien fait ? Un hôtel se répartissant entre la bâtisse du XIXe siècle, ayant conservé son style Belle Epoque, et un bâtiment contemporain que les propriétaires ont eux-mêmes surnommé \ »le cube\ ». La bâtisse du XIXe siècle abrite l’espace petit déjeuner, où le client pourra là encore découvrir les produits locaux, le bar lounge dont un bar à champagne et un salon de thé, ouvert à tous, l’accueil de l’hôtel et huit chambres de 35 à 60 m², dont une PMR (personne à mobilité réduite) et une chambre type chalet. Les deux premiers étages sont accessibles par ascenseur, le troisième par escalier. Dans le cube, aux normes BBC, se trouve trois grandes suites de 40 à 70 m², avec sauna et/ou Jacuzzi, et enfin un appartement tout équipé de 55 m² avec terrasse, pour les moyens et longs séjours. Petit détail qui ravira sûrement les fans de technologie : les chambres peuvent être ouvertes grâce à son iPhone. Concernant les services, l’hôtel ne disposera pas de restaurant mais proposera un room service, et possédera pour le stationnement de ses clients un système de dépose-minute devant l’hôtel avec voiturier. En outre, un service complémentaire esthétique/bien-être pourra être apporté. « L’hôtel est à taille humaine et non standardisé, confie Estelle Walti. L’accueil et le conseil aux clients est pour nous primordiale. Concernant les tarifs, nous pratiquons la politique du yield management, qui consiste à pratiquer des tarifs flexibles selon les périodes de l’année et l’offre et la demande. » L’hôtel Marotte, qui ouvrira ses portes en septembre 2012, semble déjà avoir convaincu : les réservations affluent chaque jour.