Les céréales, c’est la vie en Picardie

La filière céréalière en Picardie regroupe agriculteurs, coopératives, négociants, transformateurs mais aussi meuniers et fabricants d’aliments pour animaux. Enquête sur son économie.

560
Au début de l’été c’est la moisson.
Au début de l’été c’est la moisson.

 

Au début de l’été c’est la moisson.
Au début de l’été c’est la moisson.

L’association Passion céréales en Picardie a pour mission de valoriser les céréales et les produits qui en sont issus à l’échelle régionale. Sa volonté est également de mettre en lumière les acteurs locaux de la filière, faire partager leur engagement et leur passion. Passion céréales est une association loi 1901 créée en 2006 à l’initiative de l’interprofession céréalière qui rassemble producteurs, coopératives, meuniers, malteurs, amidonniers, semouliers, exportateurs ainsi que les acteurs de la nutrition animale. Elle a pour mission d’informer sur les céréales, les produits qui en sont issus et les métiers de la filière. Elle est une interface d’information qui ouvre des espaces de dialogue et d’échange entre les acteurs de la filière céréalière, du monde végétal agricole, du monde scientifique et de la société civile, pour relever les enjeux d’une société durable. Passion céréales met en valeur le rôle de la filière céréalière dans la vie de nos territoires. Dans chaque région, les exploitations, les organismes de collecte, de stockage et de négoce, ainsi que les industries agroalimentaires sont des leviers essentiels du tissu économique. La filière crée des emplois, de la valeur, participe à l’équilibre entre les villes et les zones rurales et joue un rôle prépondérant dans la gestion des paysages et l’aménagement du territoire. « La Picardie est la deuxième région productrice de céréales en France avec six millions de tonnes de céréales produites non délocalisables. Elle cultive principalement du blé tendre. La filière emploie 19 000 personnes dans les cultures et les industries de transformation. La région attire de nombreuses entreprises, parmi lesquelles des leaders mondiaux de l’agroalimentaire. Région charnière entre l’Europe du Nord et Paris, la Picardie constitue une importante réserve de blé pour l’alimentation des populations et l’approvisionnement des industries. Grâce à la proximité des ports de Rouen et de Dunkerque et à une très bonne desserte routière et ferroviaire, elle exporte la moitié de sa production de céréales », explique Jacques de Villeneuve, délégué Passion céréales en Picardie, lui-même agriculteur à Davenescourt dans la Somme.

Protéger l’environnement et cultiver la qualité
Les céréaliculteurs picards respectent les réglementations qui visent à protéger l’eau et les sols. Les bandes enherbées qu’ils aménagent le long des cours d’eau forment de véritables filtres à pollution. Beaucoup de producteurs vont au-delà de leurs obligations et développent des démarches volontaires afin de mieux respecter les ressources : en s’équipant par exemple d’outils de pilotage pour gérer au mieux les apports d’engrais en fonction du besoin des plantes. La filière céréales investit également dans la recherche d’alternatives au pétrole (production de biocarburants certifiés durables, essor de la chimie du végétal grâce aux amidonneries de la région). « Le secteur des agro-ressources place la Picardie au rang des régions les plus innovantes sur la scène internationale, notamment à travers le pôle de compétitivité Industries et Agro-Ressources (IAR). Un tissu dense d’organismes de recherche, tels qu’Arvalis-Institut du végétal, le Centre technique de la conservation des produits agricoles (CTCPA), le Centre de valorisation de glucides (CVG), l’Inra et l’Université de technologie de Compiègne, favorise l’innovation », précise Alain Benloulou, vice-président matières premières de Tereos Syral. Source de bienfaits nutritionnels, les céréales sont indispensables à l’équilibre alimentaire. En Picardie, les acteurs locaux de la filière ont misé sur un haut niveau de qualité pour satisfaire les besoins des consommateurs. Pour ce faire, ils se sont engagés dans le respect de bonnes pratiques : formation des opérateurs, traçabilité du champ à l’assiette, contrôles et autocontrôles réguliers, certifications… Résultat, la filière céréales a une bonne image : 82 % des Picards ont une opinion positive de la culture céréalière, selon un sondage ViaVoice réalisé pour Passion céréales. Et 89 % sont convaincus de la bonne qualité des produits.
Le poids économique de la filière est également reconnu. Pour 81 % des personnes interrogées, la Picardie est une « grande région céréalière ». Et 62 % savent que le rôle de la filière « est important » en termes d’emplois. Pour valoriser les produits de la région, des agriculteurs et des artisans ont créé la marque Terroirs de Picardie. Celle-ci favorise l’utilisation de matières premières d’origine picarde ainsi que l’emploi local. Farines et baguettes, biscuits et autres gâteaux battus en sont les produits leaders.