L’atelier Brasero dévoile son espace numérique

Un espace numérique à l’association Brasero, située rue Quatre-Lemaire à Amiens, c’est l’oeuvre du programme Orange Solidarité Numérique.

643
Mélina Fiquin, maman seule de 37 ans aimerait créer son entreprise dans le domaine de la couture. Ici en compagnie de Stéphane Grandsire de Brasero.
Mélina Fiquin, maman seule de 37 ans aimerait créer son entreprise dans le domaine de la couture. Ici en compagnie de Stéphane Grandsire de Brasero.

 

Mélina Fiquin, maman seule de 37 ans aimerait créer son entreprise dans le domaine de la couture. Ici en compagnie de Stéphane Grandsire de Brasero.
Mélina Fiquin, maman seule de 37 ans aimerait créer son entreprise dans le domaine de la couture. Ici en compagnie de Stéphane Grandsire de Brasero.

La Fondation Orange a doté de dix ordinateurs l’association Brasero afin qu’elle mène à bien le projet de création d’un espace numérique pour permettre l’accès aux nouvelles technologies à un public de personnes en insertion professionnelle. Huit participants sont présents chaque mardi matin, en présence d’un formateur de l’association Synapse. Orange Solidarité Numérique vise à accompagner des associations utilisant le numérique comme facteur d’intégration et de création de lien social. « Il est aujourd’hui indispensable de savoir maîtriser les outils numériques devenus incontournables tant pour la vie sociale que professionnelle, au même titre que de savoir lire, écrire, ou conduire. L’usage de l’informatique et d’Internet est présent dans tous les projets actuels de formation de base ou d’apprentissage du français, comme connaissance de base à acquérir. Suite logique de l’aide de la Fondation Orange pour lutter contre l’illettrisme, le projet Orange solidarité numérique permet d’aider les associations à immerger leurs adhérents dans le monde du numérique afin qu’ils maîtrisent les usages du multimédia et d’Internet. L’objectif est de réduire la fracture numérique de plus en plus pesante », précise Joël Sauvage, représentant de la Fondation Orange, délégué au Mécénat et à la Solidarité.

Une formation vers un emploi
Brasero, créé il y a trente ans pour le relogement de familles en habitat insalubre est vite devenu un lieu de création manuelle, d’échanges de savoir, un lieu ressources pour les enfants, jeunes et adultes. Puis, les activités de l’association se sont professionnalisées. L’atelier s’est inscrit dans le champ de l’insertion sociale et professionnelle avec l’accueil de personnes bénéficiaires de mimima sociaux en recherche de formation et d’emploi. La structure s’est adaptée aux réformes des politiques sociales et économiques et garde une approche profondément sociale et humaine du traitement des inégalités et de l’insertion. « Ici, nous accueillons une quarantaine de personnes pour six mois renouvelables deux fois maximum. Ils y apprennent la décoration d’intérieur. Nous développons quatre ateliers avec un professionnel dans chaque partie: la couture d’ameublement, la tapisserie d’ameublement, la peinture décorative sur mobilier et l’ébénisterie-menuiserie. Nos clients sont à 90 % des particuliers, le reste ce sont les écoles, mairies, maisons de retraite… Nous voudrions travailler davantage pour les collectivités et les professionnels, » lance Stéphane Grandsire, chargée de communication de l’association. De leur côté, les bénéficiaires des dix ordinateurs poursuivent leur formation numérique. « C’est un vrai plus pour nous. Nous apprenons la technique de recherche d’emploi. Même si nous sommes devant un ordinateur, il y a un contact humain. Pour moi qui suis timide c’est très valorisant », affirme Mélina Fiquin, maman seule de 37 ans qui aimerait créer son entreprise dans le domaine de la couture. Son contrat à l’atelier Brasero a été renouvelé. Il lui reste quelques mois pour y parvenir.