Enquête sur les retombées économiques du Center Parcs

S’étendant sur les communes de Chamouille et de Neuvillesur-Ailette, le Domaine du Lac d’Ailette (Center Parcs de l’Aisne) a enregistré 946 000 nuitées dans l’année estivale 2010-2011. Même si le taux d’occupation du Center Parcs de l’Aisne (72,3 %) a reculé de 3,4 points cette année-là, une enquête précise démontre que les dépenses extérieures de ses clients sont estimées à 4,7 M€ dont 3 M€ dans l’Aisne.

Le Center Parcs de l’Aisne compte 800 cottages abritant plus de 4 300 lits.
Le Center Parcs de l’Aisne compte 800 cottages abritant plus de 4 300 lits.
La fréquentation a baissé en 2010- 2011 sauf pendant l’été 2011 où elle fortement augmenté.
La fréquentation a baissé en 2010- 2011 sauf pendant l’été 2011 où elle fortement augmenté.

Chacun se souviendra qu’en 2003, le conseil général de l’Aisne avait concédé au groupe Pierre & Vacances, une délégation de service public (DSP) pour réalisation et l’exploitation d’un complexe de loisirs sur les bords du lac de l’Ailette.
Et chaque année désormais, soit depuis quatre ans, l’assemblée départementale examine les compte du Center Parcs de l’Aisne « afférents à l’exécution de la DSP ». En l’occurrence, les compte du quatrième exercice d’exploitation du grand complexe de loisirs qui compte 800 cottages, un centre aquatique (l’Aquamundo) et un centre international de congrès et de séminaires. La crise n’a pas épargnée le Domaine du Lac d’Ailette. Son taux d’occupation moyen (73,2 %) sur l’année 2010-2011 a baissé de 3,4 points par rapport à l’exercice précédent. Les Belges et les Hollandais auraient beaucoup moins fréquenté le complexe du lac d l’Ailette.

Quand l’emploi est conforté
Le village d vacances a donc enregistré 945 403 nuitées sur l’année 2010- 2011, « soit une baisse de 7 % par rapport à l’exercice précédent ». Cependant, les entrées à la journée auraient « fortement progressé », passant de 76 348 à 78 768, une hausse telle au point que ces entrées à la journée ont généré 20 % du chiffre d’affaires du complexe. A noter aussi « une hausse significative de 18 % du chiffre d’affaires de la clientèle de congrès et de séminaires ». Bref, crise oblige, les recettes du Center Parcs de l’Aisne « sont en retrait, le résultat net comptable de l’exercice 2010-2011 s’étant traduit par une perte de 5,2 M€ (contre une perte de 0,2 M€ de l’exercice précédent) ». Et la redevance versée au Conseil général de l’Aisne pour l’exercice 2010-2011 n’est que de 55 000 €, le seuil-plancher fixé par la DSP.

Le Center Parcs de l’Aisne compte 800 cottages abritant plus de 4 300 lits.
Le Center Parcs de l’Aisne compte 800 cottages abritant plus de 4 300 lits.

Laon la grande bénéficiaire
Toutefois, après quatre années d’exploitation, les conseillers généraux ont voulu connaître quelles sont réellement les retombées économiques du Center Parcs dans leur département. Une enquête a été réalisée entre janvier et novembre 2011 auprès de 1 420 séjournant dans le complexe.
« La présence de Center Parcs dans l’Aisne constituent réellement un motif important de fréquentation du département, expliquent les enquêteurs. Center Parcs conforte l’emploi dans le département et dans l’économie axonaise. Six visiteurs sur dix du Center Parcs ont effectué une activité, une dépense en dehors de leur résidence, avant, pendant et après leur séjour ou leurs excursions. »
L’enquête montre que 57 % de ces dépenses sont réalisée dans l’Aisne. « Ces activités entraînent un impact important sur le commerce local. La dépense moyenne par jour et par personne à l’extérieur du Center Parcs est évaluée à 3,9 €. » Laon est la grande bénéficiaire car elle aurait accueilli en 2011, grâce au complexe de loisirs et de vacances, un flux supplémentaire de 34 000 visiteurs. « On retiendra que les dépenses extérieures des clientèles de Center Parcs (hors séminaires) sont estimées à 4,7 M€ l’an passé, dot environ 3 M€ pour l’Aisne. »
Et de fait, le conseil général a calculé l’impact direct de la présence du Center Parcs de l’Aisne dans les économies départementales (Aisne, Marne, etc.) soit 7 M€ au total dont 4,5 M€ pour l’Aisne. Le complexe de loisirs et de vacances et son prestataire de service (Elior Restauration) emploient aujourd’hui dans l’Aisne 445 salariés, font travailler 40 entreprises axonaises et génèrent 2 M€ de retombées fiscales. Il faut noter que le Center Parcs de l’Aisne, avec 4 382 lits, demeure bel et bien la première des structures d’hébergements marchands de la Picardie (21 % de l’offre d’hébergement dans l’Aisne).