Des fiches pour accompagnerla création d’un lotissement

Le CAUE vient de présenter la troisième fiche d’un document en trois volets qui permet aux élus et aux acteurs de l’urbanisation d’envisager le processus dans une démarche globale en proposant des pistes et des exemples concrets.

414
A Bernaville, l’aménagement d’un lotissement a été envisagé dans son ensemble pour permettre une meilleure intégration dans le paysage et faciliter l’arrivée des nouveaux habitants dans la commune.
A Bernaville, l’aménagement d’un lotissement a été envisagé dans son ensemble pour permettre une meilleure intégration dans le paysage et faciliter l’arrivée des nouveaux habitants dans la commune.

 

A Bernaville, l’aménagement d’un lotissement a été envisagé dans son ensemble pour permettre une meilleure intégration dans le paysage et faciliter l’arrivée des nouveaux habitants dans la commune.
A Bernaville, l’aménagement d’un lotissement a été envisagé dans son ensemble pour permettre une meilleure intégration dans le paysage et faciliter l’arrivée des nouveaux habitants dans la commune.

Lors de sa dernière assemblée générale, le CAUE 80 (Conseil d’architecture et d’urbanisme et de l’environnement de la Somme) présentait la troisième et dernière fiche d’une série intitulée \ »Pour un urbanisme durable dans les projets d’habitat\ ». Ces fiches sont destinées aux élus locaux et décideurs pour les accompagner dans leurs prises de décision quant à leurs projets d’extension urbaine, nouveaux projets d’habitat, que ce soit en coeur de bourg ou en limite du territoire. Les fiches qui sont de véritables petits livrets doivent permettre d’intégrer les lotissements dans le paysage du village. Elles correspondent à trois étapes dans le cheminement mais peuvent être prises individuellement en fonction de l’avancement du projet, de la problématique ou du questionnement.
« Dans la première étape d’abord, on se pose les bonnes questions : est-ce qu’il y a besoin d’urbaniser, pourquoi, comment, est-ce que la commune possède les équipements nécessaires pour garantir une bonne qualité de vie aux nouveaux habitants ensuite… La fiche est conçue comme un questionnaire et permet d’envisager des solutions qu’on n’aurait pas imaginées seul, de prendre de la distance pour mener une réflexion globale autour de la problématique puis synthétiser la réponse ensuite pour une plus grande efficacité », explique Marie Ducret, chargée de mission urbanisme habitat au CAUE de la Somme.

Accompagner les projets
La deuxième est encore plus concrète. Elle propose les différentes procédures qui permettent la réalisation d’un projet d’habitat. Elle se veut à la fois pédagogique et synthétique dans la mesure où elle balaie l’ensemble des solutions envisageables et autorise un choix éclairé. Pour chacune, elle brosse les avantages et les inconvénients. Lorsque la décision sera prise, il faudra sans doute approfondir mais la fiche donne les clés. Elle souligne également l’importance pour les élus de maintenir une veille par rapport à des projets à moyen et long terme et de mener une politique foncière dynamique.
Enfin, la dernière fiche est encore plus concrète puisqu’elle offre des pistes pour l’intégration du projet dans le bâti existant afin de l’inscrire dans la qualité et la durabilité. Comment aménager les abords, hiérarchiser les voies, quelles interactions entre les espaces privés et les espaces publics, la composition même de ces derniers en s’inspirant de l’ensemble du bourg et pas seulement en plaquant un lotissement en bout de village. « Elle donne des exemples, des trucs pour donner des idées à chacun car, ensuite, c’est un travail au cas par cas », poursuit Marie Ducret.
Dans tous les cas, le CAUE est là pour aider et accompagner les projets. Il peut intervenir à tous les niveaux en tant que conseil et peut même aider les élus dans la phase des marchés publics, la rédaction des appels d’offres et même l’analyse des réponses.