Aux petits soins pour les artisans

La chambre de métiers et de l’artisanat de l’Oise et la communauté de communes du Pays noyonnais ont signé une convention de partenariat pour épauler au mieux les artisans. Et les laisser se concentrer sur leur réussite…

749
Zéphyrin Legendre, pour la chambre de métiers et de l’artisanat, et Patrick Deguise, pour la communauté de communes du Noyonnais, s’engagent activement auprès des artisans du territoire.
Zéphyrin Legendre, pour la chambre de métiers et de l’artisanat, et Patrick Deguise, pour la communauté de communes du Noyonnais, s’engagent activement auprès des artisans du territoire.

 

Zéphyrin Legendre, pour la chambre de métiers et de l’artisanat, et Patrick Deguise, pour la communauté de communes du Noyonnais, s’engagent activement auprès des artisans du territoire.
Zéphyrin Legendre, pour la chambre de métiers et de l’artisanat, et Patrick Deguise, pour la communauté de communes du Noyonnais, s’engagent activement auprès des artisans du territoire.

Favoriser le développement économique des entreprises artisanales, faciliter la vie de leurs dirigeants et leur apporter, au plus près de chez eux, tous les éléments dont ils ont besoin, c’est l’objectif de la convention de partenariat qui lie depuis mi-juin la chambre de métiers et de l’artisanat de l’Oise et la communauté de communes du Pays Noyonnais. Une initiative concrétisée par les deux présidents, Zéphyrin Legendre et Patrick Deguise, pour le plus grand bénéfice du tissu local. Certes, le pôle développement économique de la communauté de communes apporte déjà une aide précieuse, quotidienne et de proximité à la création et au développement des entreprises du territoire, dont 60 % sont des entreprises artisanales. Mais ce partenariat avec la chambre de métiers renforcera encore son action. « Soutenir le monde artisanal n’est pas seulement une question de chiffres, c’est une question de femmes et d’hommes, de projets et d’histoires vécues : plus que jamais, nous devons soutenir les entreprises en leur donnant la confiance dont elles ont besoin pour réaliser leurs projets », a affirmé Patrick Deguise.

Une permanence décentralisée
Pour éviter aux artisans locaux de se déplacer, une permanence décentralisée de la chambre de métiers et de l’artisanat est désormais hébergée dans les locaux de la communauté de communes : toutes les démarches nécessaires aux créateurs et entrepreneurs auprès de la chambre consulaire peuvent dorénavant être effectuées sur place, sans la perte de temps du déplacement sur Compiègne. Ces permanences sont aussi des lieux d’information privilégiés, sur les dispositifs d’aides par exemple, ou pour le montage de projets liés au développement financier, humain ou productif des structures. Les artisans bénéficient ainsi de toute l’expertise de la chambre de métiers, lors de rendez-vous individuels ou de réunions thématiques sur des sujets d’actualité : le statut de l’autoentrepreneur notamment, à propos duquel nombre de dirigeants se sont interrogés, fait d’ores et déjà l’objet de réunions d’information bimestrielles.

Accompagner des évolutions de fonds
L’un des grands défis qui se pose aux artisans pour les mois à venir est sans conteste la mise en place des dispositions de la loi Handicap : avant le 1er janvier 2015, tous les établissements recevant du public devront être mis aux normes en matière d’accessibilité, quel que soit le handicap (physique, sensoriel, mental, psychique, cognitif ou polyhandicap). Cette législation impose souvent des modifications structurelles du lieu d’accueil, une contrainte lourde pour les artisans. Consciente des difficultés qu’ils peuvent rencontrer, la chambre de métiers réalise des diagnostics, propose des formations et organise des réunions d’informations. Là encore, les artisans du Noyonnais bénéficieront de cet accompagnement à leur porte…

alorisation des entreprises
Un autre axe de cette convention, et non le moindre, concerne une meilleure connaissance et la valorisation du tissu artisanal local. La chambre de métiers et de l’artisanat proposera régulièrement des visites d’entreprises, auxquelles elle associera les élus locaux et la presse. Pour faire connaître tous les talents parfois insoupçonnés du territoire, mais aussi pour une meilleure perception des attentes et des besoins des dirigeants. A l’issue de la signature de la convention, Zéphyrin Legendre et Patrick Deguise ont pu constater tout le dynamisme de deux entreprises noyonnaises : la chaudronnerie Leduc, qui a presque triplé son effectif en quatre ans avec 26 salariés, et l’entreprise de peinture et décoration Pierre Vermont, qui vient d’emménager dans de nouveaux locaux sur la zone industrielle. « Parce que soutenir l’économie, c’est soutenir ceux qui la font » a conclu Patrick Deguise.