Amiens : le conseil régional s’offre un budget supplémentaire

Les élus du conseil régional de Picardie viennent de se réunir pour examiner le budget supplémentaire de la région. Au menu : des crédits pour la recherche, l’enseignement supérieur, l’apprentissage, les transports et la culture.

558
Pendant l’examen du budget supplémentaire au conseil régional.
Pendant l’examen du budget supplémentaire au conseil régional.
Pendant l’examen du budget supplémentaire au conseil régional.
Pendant l’examen du budget supplémentaire au conseil régional.

Pas moins de 51 millions d’euros vont être affectés à des grands projets structurants pour la Picardie. Ils concernent, dans le domaine de la recherche et l’innovation, la plate-forme IndustriLAB, à Albert et Store-Ex, à Amiens. IndustriLAB, dont les travaux d’aménagement doivent démarrer avant la fin de l’année, consiste à mettre au point les outils de robotique de demain pour optimiser la production industrielle et faciliter le travail des opérateurs et techniciens. De son côté, le laboratoire Store-Ex, dirigé par le professeur Jean-Marie Tarascon de l’université de Picardie Jules-Verne, vise à mettre au point les batteries et piles de stockage de l’énergie du futur. Des crédits vont également être apportés au pôle de compétitivité \ »Industrie et Agro-Ressources\ ». Enfin, une enveloppe est prévue pour le grand projet amiénois d’aménagement du site de la citadelle.

Maintenance éolienne
En ce qui concerne l’apprentissage et la formation professionnelle, le conseil régional a décidé de financer la construction d’un nouveau plateau technique de formation aux métiers de la maintenance automobile au CFA (centre de formation d’apprentis) de la CCIO (chambre de commerce et d’industrie de l’Oise) à Nogent-sur-Oise. Par ailleurs, il va soutenir la construction d’un site de formation aux métiers de la maintenance éolienne au lycée Edouard- Branly d’Amiens. D’autres établissements s’étaient porté candidats, mais le choix de la région s’est porté le lycée Branly parce qu’il disposait d’espaces disponibles et d’un bâtiment prêt à accueillir les nacelles et le mât. Les autres établissements ne devraient cependant pas être oubliés car il est prévu la constitution d’un réseau pour mutualiser ces équipements appartenant à la région qui souhaite une utilisation collective. Les jeunes Picards vont ainsi être formés à des métiers d’avenir et assurer la maintenance des éoliennes qui fleurissent sur le territoire.

Des nouvelles rames
La région, qui a en charge les transports ferroviaires dans les trois départements qui la composent, a décidé de débloquer 12 millions d’euros pour financer l’achat de 17 nouvelles rames.

Projets culturels
Les moyens consacrés à la culture ont été augmentés de 15 % par rapport au budget engagé en décembre pour l’année 2012. L’enveloppe supplémentaire de 2,1 millions d’euros va être consacrée essentiellement à la participation régionale pour trois projets : le centre Jean-Jacques-Rousseau à Ermenonville, le centre de conservation du patrimoine à Laon et le musée départemental de l’Oise à Beauvais.

Voies vertes
En partenariat avec le département de la Somme, le conseil régional de Picardie va participer à la 2e phase des travaux pour la véloroute voie verte (VVV) de la vallée de la Somme. Avec une enveloppe de plus de 3,4 millions d’euros, la participation de la région représente 45 % du montant total des travaux. La première phase de travaux a déjà permis de réaliser des travaux d’aménagement entre Cappy et Froissy, Sailly-le-Sec, Corbie, Lamotte- Brebière et Montières, soit 20 km de voies vertes. La seconde phase des travaux doit permettre l’aménagement de 43,5 km de voies vertes supplémentaires. Les travaux consistent à défricher et abattre des plantations gênantes, de consolider les berges de la Somme, d’aménager les infrastructures et de planter des arbres pour l’aménagement paysager. La VVV de la vallée de la Somme est destinée à une pratique familiale, pour partir à la découverte du patrimoine historique et naturel de la Picardie.