Ugepa, la dernière usine de papier peint

Publié dans le numéro 3664 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La dernière usine de fabrication française de papier peint est à Moreuil. Créée en 1974 sous l’appellation Galeries du papier peint, elle fabriquait déjà des papiers peints. Depuis 1995, l’entreprise développe le marché dans 51 pays, et exporte 63% de sa production, sous la houlette de son PDG. 

Pascal Siellet raconte ses débuts et ses ambitions pour cette activité : « Dans le cadre de mes études à l’international, je suis tombé dans le bain du papier peint au cours d’un stage en Angleterre. J’avais 21 ans et 25 ans après, je suis toujours dans ce métier, avec le même enthousiasme. La force d’Ugepa est sa créativité, sa flexibilité et le clé en mains. Notre priorité : nos 200 clients, répartis en France, avec ses distributeurs que sont Leroy Merlin, Castorama, Chantemur et les 4 murs, les pays scandinaves, le Maghreb, les pays du Moyen-Orient et récemment la Chine. Notre premier client a été l’Angleterre où nous avons une société de distribution depuis 2010. » Chaque année, l’atelier de création, composé de dix stylistes, crée de nouveaux modèles, des prototypes et des échantillons. Ceux-ci travaillent le dessin, la couleur, la valorisation du produit, le choix de la coloration en fonction des marchés. Chaque designer créateur travaille avec la CAO, (Conception assistée par ordinateur), et a des logiciels permettant de simuler une pièce de la maison, une chambre d’hôtel. Cela offre au client une mise en situation réelle de la pièce avec son nouveau décor.

La composition de ces papiers peints permet une mise en place très rapide Le papier est travaillé en trompe l’œil, il est plus solide, plus facile à poser et à retirer. Les bobines de papier blanc arrivent d’Allemagne et de Belgique. Chaque année, en janvier, Ugepa participe au salon international de Francfort où il rencontre de nouveaux clients. Ceux-ci sont des architectes décorateurs pour de grands hôtels, ou des représentants de grandes marques ou enseignes. Les pays du Golfe souhaitent des créations spécifiques. Les produits sont développés en collaboration avec des partenaires du monde entier, Anglais, Russes, Suédois et bien sûr Français. Aujourd’hui, chez les professionnels, comme chez les particuliers, la tendance est de mettre uniquement quelques lés dans la pièce pour faire ressortir des meubles ou tout autre chose. C’est du design mural. La mise en place se fait en trente minutes.
Ugepa, une entreprise “haute qualité environnementale” Pascal Siellet insiste sur les lourds investissements réalisés dans l’entreprise afin de préserver l’environnement : « En 2009, nous avons fait installer un incinérateur de COV, (Combustibles organiques volatiles), pour que les rejets et émissions sorties d’usine soient à 99% purs pour un montant 1,2 million euros, avec une aide de l’Ademe. Nous nous servons des échangeurs air-huile et aireau de cet incinérateur pour chauffer nos machines et nos locaux. En 2014, nous avons mis en place une nouvelle ligne de produits ultramoderne pour 4 millions d’euros en partenariat avec le Feder, l’Ademe, la Région Picardie et des partenaires bancaires locaux. Malgré les lourdes charges qui pèsent sur notre industrie, nous avons tenu à investir pour le Made in France, qui est mentionné sur toutes nos créations. En 2017, nous allons nous positionner sur des produits plus haut de gamme et à plus forte valeur ajoutée. » Ugepa emploie 120 personnes, travaille 24 heures sur 24, en 3/8, et produit 8 millions de rouleaux par an. Elle réalise un chiffre d’affaires de 24 millions d’euros, dont 69% à l’export.