Ubiquitus mise sur le stockage et l’archivage de données

Publié dans le numéro 3658 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Ubiquitus compte de nombreux clients en France, mais aussi en Espagne et au Maroc.

Créée en 2014 à Amiens, Ubiquitus, via “Ugloo”, propose aux entreprises de stocker et d’archiver leurs données simplement et en garantissant une sécurité absolue. La start-up de 16 personnes vient d’achever une levée de fonds de 1 250 000 euros.

En juillet 2014, Christophe Laire, qui présente une expérience d’une quinzaine d’années en logistique et sept ans en conseil auprès des entreprises, décide de reprendre un spin off créé par Gil Utard et Cyril Randriarno, tous deux enseignants-chercheurs à l’UPJV. Ces derniers ont développé et sont dépositaires d’un brevet international portant sur le stockage et l’archivage des données. « J’ai toujours eu un côté assez technophile et je cherchais des solutions de sauvegarde de données pour mes clients. C’est comme cela que nous nous sommes rencontrés. Leur projet avait besoin d’une mise en valeur stratégique et commerciale, c’était une bonne opportunité », racontent-t-ils. Si la technologie de départ était centrée sur la téléradiologie, Ubiquitus a fait le choix de se tourner vers une autre stratégie de développement, tout en maintenant l’activité première. « Notre but est de faire homologuer notre solution de stockage et d’archivage de données dans le secteur médical », précise Christophe Laire.

Stocker simplement

Après avoir racheté le brevet à l’université, l’équipe d’Ubiquitus, via “Ugloo”, s’est concentrée sur la sauvegarde et l’archivage de données à destination des entreprises, PME comme grands comptes. « C’est une technologie qui permet de s’affranchir des data centers et donc d’offrir une solution beaucoup plus sécurisée, beaucoup moins coûteuse que ce qui existe aujourd’hui, mais aussi beaucoup plus propre puisqu’on est sur du zéro carbone », assure Christophe Laire. Les données sauvegardées sont stockées sur un serveur installé au sein des entreprises clientes sous une forme d’un back-up crypté et fragmenté. Ces fragments, inutilisables seuls, sont multipliés et conservés via une infrastructure collaborative lorsqu’il s’agit de PME : chaque client va stocker une partie des données d’autres clients. « Pour les grands comptes qui ont plusieurs sites, nous répartissons les données sur les différentes structures », souligne le chef d’entreprise. En décembre dernier, Ubiquitus a levé, avec Picardie investissement et CapDécisif, 1 250 000 euros. Une somme qui va permettre à la start-up de finaliser le développement de stockage des fragments directement sur les PC. « Aujourd’hui 65% de la capacité des PC ne sont pas utilisés, ce qui représente environ 200 data centers en France », lance Christophe Laire. Ubiquitus prépare également un projet avec l’opérateur Orange. « En utilisant 50 Go des disques durs présents sur les box Orange, nous pouvons en un après-midi monter le plus grand data center d’Europe », s’enthousiasme l’entrepreneur.

Dynamiser le territoire

Créée à Amiens, l’entreprise, qui possède une antenne à Paris, compte cependant se développer localement. « Nous sommes acteur du territoire, nous faisons partie des clusters santé et numérique, de la Tech amiénoise. Nous voulons vraiment fortifier l’écosystème, nous sommes convaincu qu’il y a énormément de talents sur Amiens », affirme Christophe Laire, dont l’entreprise a récemment organisé une opération de recrutement à la gare pour conserver les savoir-faire à Amiens et enrichir ses équipes.