Le numérique gagne les communes avec Adico

Le numérique gagne les communes avec Adico

Depuis 25 ans, l’association Adico accompagne les collectivités de l’Oise dans le numérique. À l’heure de la digitalisation massive et des obligations numériques, l’association isarienne est plus que jamais sollicitée. Le numérique aujourd’hui fait partie intégrante de nos vies. Oui, mais faut-il encore savoir l’utiliser. Dans les collectivités aussi la digitalisation des services a provoqué un chamboulement, presque traumatique pour certaines.

Espaces Réceptions, pour des événements sur mesure

Espaces Réceptions, pour  des événements sur mesure

À Amiens, l’Espace Réceptions propose une vaste salle modulable en fonction des besoins de la clientèle. Pascal Marotine et Jérôme Potin ont repris cette salle en avril 2015 en alliant leurs compétences respectives dans l’hôtellerie-restauration et dans la communication. L’aventure débute lorsque Pascal Marotine et Jérôme Potin découvrent une grande salle, idéale pour l’organisation d’événements

Delius, un dessinateur hors du commun

Delius, un dessinateur hors du commun

Installé à Saint-Quentin, Delius est sollicité par de grands groupes pour son coup de crayon. Je suis quadra et j’habite en province, entre Paris et Bruxelles. » C’est par ces quelques mots que Delius se présente. Saint-Quentin est sa ville natale et c’est de là qu’il planche sur des projets qui ont fait de lui

Manaps réinvente les services numériques

  Il y a tout juste un an, trois jeunes entrepreneurs lançaient Manaps, une entreprise tournée vers les services informatiques, avec une envie : ne plus faire de l’informatique une contrainte mais un outil au service du développement des entreprises. 109 heures de travail perdues par an et par employé à cause de problèmes informatiques, 77%

Baisse fiscale, les PME gagnantes ?

C’est une des mesures du 3e volet du Pacte de responsabilité en faveur des entreprises initié par le gouvernement : le Premier ministre Manuel Valls a annoncé la baisse du taux d’impôt sur les sociétés pour les PME, qui passe de 33 à 28% (sur une partie de leurs bénéfices), pour coller à la moyenne européenne.