Guillaume Delbar en visite dans l’Aisne

Publié dans le numéro 3666 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le vice-président du conseil régional en charge de la Rénovation urbaine, du logement et de l’innovation numérique et sociale, Guillaume Delbar, a rencontré lors d’un déplacement à Guise et SaintQuentin des femmes et des hommes de talent. Et découvert par la même occasion des projets innovants.

Le petit robot Nao a salué le viceprésident du conseil régional (2e à g.) lors de son passage au Büro.

Guillaume Delbar était en visite dans le nord de l’Aisne début mars, avec au programme de la journée deux étapes : Guise et SaintQuentin. Les élus saint-quentinois lui ont notamment fait découvrir la passerelle piétonne récemment rénovée qui enjambe la RD1029 ainsi que le site sur lequel le projet de la Manufacture, salle de spectacle dédiée aux musiques actuelles, va bientôt prendre forme. Ces deux réalisations visent à un même objectif : ouvrir socialement et culturellement le quartier du Vermandois sur la ville.

« Nous essayons de fédérer les initiatives sur le territoire. Le Büro est un lieu ouvert, dédié à l’innovation avec un espace coworking, a exposé Frédérique Macarez, maire de Saint-Quentin. Nous avons des idées, des chercheurs dans le domaine universitaire, nous voulons aider les porteurs de projets à développer leur projet sur le territoire, nous disposons de pépinières d’entreprises, nous voulons aller encore plus loin… », a-t-elle poursuivi. Cet espace comporte également un volet habitat, « dans l’idée d’un guichet unique qui accompagne de manière transversales les usagers ». Trois jeunes suivis par la Mission locale ont été associés à la découverte du lieu. Dans ce qui restera pour eux comme un très bon exercice de présentation de leur projet, Carla Nabi s’est montrée la plus à l’aise. La jeune fille a exposé son activité, la confection de manteaux pour chiens sur mesure.

Les rencontres se sont poursuivies à la pépinière d’entreprises de l’espace Créatis où le vice-président du conseil région a écouté deux jeunes passionnés de 23 et 25 ans qui se sont lancés dans la création de dispositifs interactifs, son et lumière à destination des organisateurs de spectacles. « Un premier gros contrat » est tombé, explique le duo, ce qui leur permet d’avancer dans leur expérience, mais les deux créateurs cherchent « à faire connaître leur activité sur le plan local et à en faire profiter la région ». Le vice-président a saisi l’occasion pour rappeler que le conseil régional voulait faire des Hauts-de-France « un territoire d’expérimentation ». Les responsables de l’association d’Aide familiale à domicile, structure créée en 1945, sont elles venues parler du travail mené au quotidien auprès de mamans bénéficiaires du RSA. Le directeur adjoint de BGE Picardie a présenté de son côté le dernier outil mis en place par l’association, la couveuse d’entreprises, et d’autres actions initiées dans le cadre de la Politique de la ville.