Force Femmes accompagne les femmes au retour à l’emploi

Publié dans le numéro 3661 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

« Ce qui est intéressant c'est le professionnalisme, toutes les personnes recrutées, possèdent une compétence, elles ne sont pas que dans l'écoute, c'est pour cela que les femmes adhérent », Florence Bonnard.

« Force Femmes a été créée il y a dix ans par une dizaine de femmes, majoritairement chefs d’entreprises, qui se sont dit : nous avons eu la chance de jouir de notre parcours, nous voulons aider les femmes de plus de 45 ans à en faire autant », rapporte Florence Bonnard, déléguée de l’antenne amiénoise. L’association de 17 bénévoles s’est installée à Amiens en septembre 2016. Les rencontres peuvent se dérouler au Cloître Dewailly à Amiens. Force Femmes accompagne aujourd’hui une dizaine de candidates au retour à l’emploi salarié et à la création de leur activité dans toute la Picardie.

La prise de contact se fait via le site Internet de Force Femmes, ensuite je rencontre les candidates pour les diriger selon les deux types d’accompagnements : le premier concerne le retour à l’emploi et le second la création d’entreprise », précise Florence Bonnard. C’est le cas de Sébastiana Daveluy, suivie pour la création d’entreprise depuis novembre. « J’ai décidé en 2014 de reprendre mes études, de réaliser un master en 2015 en Management commercial, à la Business School de Lille, je me suis remise en question, j’ai arrêté mon travail et j’ai cherché comment je pouvais me projeter dans les 20 prochaines années. J’ai été extrêmement surprise de découvrir qu’après 45 ans, on est considéré comme senior sur le marché de l’emploi ! Certes, j’ai plus de 45 ans mais je suis active. Trouver une association qui accompagne les femmes au retour à l’emploi, ou à la création d’entreprise, et rencontrer d’autres personnes dynamiques de mon âge, c’est rassurant et stimulant. On partage et on apprend dans des domaines de compétences différents. Avoir une référente et des contacts me fait avancer, c’est une vraie force. »

Un accompagnement constant et de qualité Maud Minette est bénévole à l’association depuis septembre et encadre une personne. Grâce à son expérience professionnelle comme consultante en orientation professionnelle et en gestion de carrière, elle met ses compétences aux services d’une candidate. « Actuellement, je crée mon entreprise, mais je fais aussi de l’orientation scolaire, du bilan de compétences, et j’ai été formatrice. J’accompagne une personne qui a 17 ans d’expérience ! Je lui montre comment fonctionne aujourd’hui le recrutement et la création d’entreprise. Ces domaines évoluent rapidement. L’organisation et le fonctionnement ont changé en dix ans. La force et la richesse de l’association vient du fait que les femmes sont en contact avec le monde du travail, nous sommes sur le terrain, notre connaissance est en permanence actualisée. » Des rendez-vous réguliers sont organisés pour suivre l’évolution des candidates. « L’idée est d’avoir un entretien en vis-à-vis dans des locaux une fois par mois. » Des ateliers en groupe permettent de travailler des points plus précis. « Nous mettons en place des collectifs qui travaillent sur des thèmes divers : prendre confiance en soi, s’affirmer en public, travailler la prise de parole ou l’utilisation de l’informatique », développe Florence Bonnard. Angéla Nguema, membre suivie de l’association, raconte son expérience : « J’ai repris mes études en 2015, en master à l’université de Lille, en Ingénierie pédagogique multimédia, spécialité création de formation. J’ai créé mon entreprise, English Solution. » Accompagnée par Florence Bonnard, dans le cadre d’un retour à l’emploi et la création d’entreprise depuis novembre, elle explique ce qu’elle aime : « J’apprécie le fait d’avoir un retour régulier sur mon travail, car on peut se retrouver très isolé, Florence me donne des exercices qui me permettent de progresser. Cela m’aide à prendre confiance en moi, parce qu’elle m’encourage, et que ça me donne la possibilité de grandir dans d’autres domaines, de prendre conscience des connaissances qui me manquent, et de les travailler avec Florence. » Les rencontres constantes permettent d’organiser le travail et de motiver les candidates. « Les dates régulières m’aident à m’organiser, je peux réfléchir à mes questions, et je ne suis pas seule. »

Les femmes de plus de 45 ans, davantage en difficulté Selon l’association, les femmes de plus de 45 ans sans emploi se retrouvent dans des situations difficiles (chômage, isolement, précarité financière, enfants et parents à charge, discriminations, etc.). L’objectif de Force Femmes est de les accompagner dans la réalisation de projet professionnel, de conseiller, d’aider ces femmes à sortir de l’isolement. Florence Bonnard témoigne de son engagement : « J’ai trouvé dans Force Femmes du profession
nalisme. Je suis recruteuse, je vois beaucoup de femmes qui sont parfois mal accompagnées et qui ne se mettent pas en valeur pendant les sessions de recrutement et c’est dommage ! Les femmes ont une auto-dévalorisation et beaucoup d’auto-jugement, je le vois en tant que RH, elles ont l’impression de ne pas être capables. Il y a tout un travail pour les accompagner et les faire changer d’avis, cette dévalorisation peut être plus marquée à 45 ans. La confiance en soi est différente entre les genres. Il s’avère que dans la vie active, un homme aura plus facilement un métier à responsabilité, ce qui lui permettra de prendre de l’assurance. » Force Femmes inaugura l’ouverture de son antenne amiénoise le 27 février, à 18 heures, à la Roseraie, à Sains-en-Amiénois. Pour cette cérémonie, Véronique Saubot, présidente de Force Femmes, Florence Bonnard, Nathalie Lavallard, adjointe au maire d’Amiens, bénévoles et membres accompagnés ainsi que des partenaires seront présents.