Belles hausses en 2016 - Picardie la Gazette

Belles hausses en 2016

Publié dans le numéro 3670 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La Banque publique d’investissement a présenté ses résultats 2016, fin mars. Une année satisfaisante, qui permet à la Bpi d’envisager sereinement 2017 et de présenter plusieurs nouveautés, pour continuer à accompagner le développement des entreprises régionales.

Après une année très active, la Bpi a présenté fin mars un bilan positif de l’année 2016, tant au niveau national que régional. « L’année passée en France, nous avons enregistré une hausse de 10% en crédit investissement, à environ 7 milliards d’euros par an, et nous avons participé à hauteur de 1,4 milliard d’euros au financement de l’innovation auprès de 5 000 entreprises, s’est félicité Nicolas Dufourcq, le président de Bpifrance. Et nous avons pu mesurer le succès des deux nouveautés que nous avions lancées en 2016, l’assurance-crédit d’une part et l’accompagnement d’autre part, qui nous a permis de renforcer de nombreuses entreprises en ne leur apportant pas que des fonds, mais en misant aussi sur le capital humain. Enfin, nous avons pu aussi voir l’efficacité de notre accélérateur pour les PME, puisque sur les 60 PME qui ont participé au programme de 18 mois, 20 sont devenues des ETI. »

3,4 milliards d’euros en région

Dans la région, le bilan 2016 est tout aussi concluant. L’année passée, la Bpi a accompagné 6 518 entreprises régionales, en mobilisant pour elles 3,4 milliards d’euros, tous produits confondus. La Bpi a notamment versé 1,6 milliard d’euros de soutien direct aux entreprises, un chiffre en hausse de 18% par rapport à 2015. Elle a également accordé 324 millions d’euros d’avance de trésorerie au titre du CICE, soit une hausse de 38%, un coup de pouce toujours très apprécié des chefs d’entreprises. La Bpi a enfin versé 76 millions d’euros pour financer 406 projets innovants lancés par des entreprises régionales, une hausse de 24% par rapport à 2015.

Ouverture à Compiègne

Pour 2017, la Bpi compte bien entendu continuer à faire croître son activité en région, au travers notamment d’une présence renforcée dans la région. Fin février, la Bpi a ainsi inauguré une agence de sept personnes à Compiègne, un secteur « très dynamique », assure Yvan Demars, directeur régional de la Bpi à Amiens. La banque publique espère à terme uniformiser son activité en région, toujours très polarisée autour de la métropole lilloise.

Prêt croissance TPE

Enfin, la Bpi s’est associée à la région Hauts-de-France pour proposer un prêt croissance TPE. Un coup de pouce, sans garantie ni caution personnelle, accordé aux petites entreprises en manque de fonds pour financer un investissement immatériel ou corporel, comme un recrutement, des coûts de remise aux normes, ou des travaux d’amé- nagement. « Il manquait un outil pour le financement direct des TPE, estime Bertrand Fontaine, le directeur régional de la Bpi à Lille. Nous leur proposons un outil sur mesure, qui s’adresse aux entreprises de moins de 50 salariés. Ces entreprises pourront solliciter un prêt de 10 000 à 50 000 euros et ne commenceront à rembourser le capital qu’après un an. C’est un produit qui a déjà été lancé en Bretagne, où il fonctionne très bien. Les Hauts-de-France seront la troisième région à l’adopter. » Disponible à partir de mi-avril, ce nouveau dispositif de la Bpi sera en partie numérique pour plus de réactivité. Un site Internet dédié est mis en place pour enregistrer les demandes en ligne.