Abbeville fait le plein de projets - Picardie la Gazette

Abbeville fait le plein de projets

Publié dans le numéro 3673 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Espace industriel du Scardon, quartier de la Sucrerie, Parc d’activités des 3 Châteaux d’eau, extension de Vauchelles 2, Parc industriel de la baie de Somme… la communauté d’agglomération de la baie de Somme a de quoi attirer les entrepreneurs. Son président – et maire d’Abbeville – Nicolas Dumont a fait le point.

Le futur atelier Vivet près d’Abélia

Ce ne sont pas les élus qui créent de l’emploi mais les chefs d’entreprise. À nous de mettre en place les conditions pour le faire », affirme sans détour Nicolas Dumont. Les projets ne manquent pas dans la capitale de la Picardie Maritime, ils sont menés en partenariat entre la ville, la communauté d’agglomération et la chambre de commerce littoral Hauts-deFrance.

Abélia complet

Depuis le drame de la fermeture d’Abélia en juin 2005 et ses 270 salariés laissés sur le carreau, elle a su peu à peu relever la tête. Le site de 11 hectares, rebaptisé Espace industriel du Scardon, a d’ailleurs été racheté par la communauté de communes d’Abbeville. De très belles entreprises vont faire renaître le site qui affiche en 30 mois complet, citons notamment le fabricant d’articles métalliques ménagers Gerlon de Pont-Rémy, qui va implanter son centre logistique sur 6 800 m², la Sovaic à Abbeville (spé- cialisées dans le négoce et la transformation de matières plastiques), qui va déménager fin 2018 dans 10 600 m².

L’atelier de maroquinerie Vivet de Bellancourt construit lui un bâtiment de 3 000 m² face à Abélia, le déménagement est prévu en fin d’été et une trentaine d’emplois devraient être créés sur cinq ans, portant l’effectif à une centaine de salariés. La Zac baie de Somme, route d’Hesdin, a elle fait place au parc industriel de la baie de Somme, les premières parcelles viabilisées sur des surfaces allant de 2 500 à 20 000 m² ont été livrées en février. Ce nouveau parc a vocation à devenir la vitrine du savoir-faire industriel : « Nos atouts sont la main d’œuvre, la présence autoroutière et l’attractivité naturelle du fleuve et de la baie », souligne Jean-Jacques Blangy, vice pré- sident de la chambre de commerce littoral Hauts-de-France.

Extension

« Les écoles, la santé comme par exemple avec la reconstruction de l’hôpital sont aussi quelques uns des atouts pour attirer des entrepreneurs et des cadres, ajoute Nicolas Dumont. Il faut être capable de pouvoir simplifier les démarches administratives pour les entreprises avec des outils comme la BGE. » Après le succès de Vauchelles 1, l’aménagement de zone des 3 châteaux d’eau face à Vauchelles 1 est sur les rails. Decathlon a ouvert avec un grand succès, Gifi va arriver, et il reste cinq parcelles représentant la moitié des cinq hectares. Vauchelles 2 qui sera aménagé l’an prochain sur quatre hectares permettra notamment à Bricoman de s’agrandir, cinq parcelles de 2 500 à 19 000 m² sont encore disponibles. Quant au quartier de la sucrerie, il est en pleine renaissance, il comprendra 250 logements, une offre commerciale de 9 500 m² avec notamment un Intermarché et un Bricomarché, un hôtel, un cinéma CGR de huit salles et 1 210 fauteuils, un pôle tertiaire et médical. Plus de 250 créations d’emplois directes sont attendues.