Trois start-ups primées en France

Publié dans le numéro 3697 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le premier Startup Weekend Youth organisé en région Hauts-deFrance vient de se dérouler à Abbeville. 18 projets ont été présentés. Seuls sept ont été retenus pour murir le temps d’un week-end.

Sous les yeux du jury, le temps était compté pour présenter son projet.

Une des salles de Garopôle avait l’air d’une joyeuse colonie. 44 jeunes entrepreneurs de 15 à 38 ans ont planché sur leur future start-up lors du premier Startup Weekend Youth labellisé par Google. Il était organisé par Baie de Somme 3 Vallées.

54 HEURES DE TRAVAIL

Le vendredi soir, 18 projets ont été présentés et sept ont été retenus. Les jeunes entrepreneurs ne manquent pas d’imagination : application de mise en relation de stagiaires avec des entreprises, lavage de voiture gratuit, fabrication d’un kit porte-bonheur écologique… Le dimanche soir, après 54 heures de travail, chaque groupe a présenté durant quelques minutes son projet au jury composé notamment de Nicolas Dumont, maire d’Abbeville et président de la communauté d’agglomération de la baie de Somme, ou de Jean-Claude Diot, libraire à Abbeville et président de l’association de commerçants Les vitrines d’Abbeville. Rémi Cardon, Amiénois de 23 ans, est l’un des fers de lance de l’équipe Ch’pote, qui a remporté le premier prix. Leur projet : mettre en place une application permettant de retrouver ses amis dans des bars, brasseries et boîtes de nuit en bénéficiant de réductions. UN VRAI BOOSTER « C’est un vrai booster, explique t-il. Grâce au coach, nous avons reciblé notre offre. Nous sommes six, âgés de 19 à 25 ans. Webmaster, designeuse, développeur… nous sommes complémentaires. Nous misons sur un chiffre d’affaires prévisionnel de 100 000 euros la première année. Nous pensons séduire 6 000 étudiants. Nous allons réaliser une levée de fonds via du crowfundind. » Lucky Clover, fabricant d’un porte-bonheur écologique, a remporté le deuxième prix. Wheel Share est troisième avec son application mobile de mise en relation entre personnes à mobilité réduite et accompagnants ponctuels pour faciliter l’accessibilité aux lieux culturels. Ils ont notamment gagné : permis de conduire, carte cadeau Netflix, accompagnement par une structure spécialisée dans la création d’entreprise et mise à disposition d’un bureau à Garopôle à Abbeville afin de contribuer au développement de leur projet. « Le but était d’encourager l’entrepreneuriat coopératif auprès des jeunes du territoire. C’est une réussite », a assuré l’organisateur Laurent Briet.