CLAUGER, spécialiste du froid industriel et du traitement d’air

Publié dans le numéro 3699 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Cette entreprise familiale créée en 1971 à côté de Lyon, est arrivée dans le Nord en 1999. Elle emploie 1 100 collaborateurs et réalise 200 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 70% à l’export. Elle a ouvert une nouvelle agence à Péronne il y a un an. Ses clients, au nombre de 3 000, sont à 80% dans l’agroalimentaire.

Philippe Dupuis, responsable de l’antenne Picardie et Olivier Haegeman, directeur de région.

À sa création, son métier de base dans le froid était la laiterie et la fromagerie. Le nombre de clients en France prenant de l’ampleur, elle s’est installée à Douai pour se rapprocher d’eux et surtout être réactive. Olivier Haegeman, directeur de régions, explique : « Nous avons 40 agences sur le territoire français et une dizaine à l’international. En octobre 2016, nous avons ouvert une nouvelle agence à Péronne pour desservir la Picardie où il y a beaucoup d’industries agroalimentaires. De plus, c’est très bien situé, en raison des voies de communication vers la Belgique et Paris, les carrefours d’autoroutes, et la gare TGV très proche. » Plus de précision sur les produits dits frais : ce sont aussi bien des fruits et légumes que des produits laitiers, des fromages, du pain pour les boulangeries industrielles. Les 20% restants de l’activité se situent dans la pharmacie, la cosmétique et les parfums. Le conditionnement des médicaments nécessite un endroit très propre, dit «salle blanche», et installé dans des centrales de traitement d’air.

PROJETS

Les pôles de fabrication des équipements sont à Brignais, à côté de Lyon, siège de la maison mère. Olivier Haegeman précise : « Nous avons aussi une unité de fabrication au Mexique pour toute la partie américaine. Pour la Chine, les matériels sont fabriqués en France et exportés, tout comme dans les autres pays. Nous avons 850 salariés en France, nous allons ouvrir dix agences de plus dans les prochaines années, notre projet étant de développer l’activité de service, maintenance et évolution des matériels. Nos 150 techniciens sont sur le terrain en permanence, nous avons des astreintes 24 heures sur 24, sept jours sur sept, pour des interventions sur des matériels qui fournissent des températures allant de -100 degrés à plus de 400 degrés. » Le service R&D est très à la pointe, et propose à chaque client un service personnalisé, ce qui le démarque de ses concurrents. 280 nouveaux projets voient le jour chaque année, car le produit s’adapte au besoin du client et non l’inverse. Clauger prend des jeunes en alternance, avec formation sur place, il y a peu d’élus, car le métier de frigoriste est peu connu. En 2016, Clauger a embauché 45 personnes.