l’IREAM, une offre complète de formations dans l’automobile

Publié dans le numéro 3695 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Arnaud Beurton, directeur de l’Institut de Recherche et d’Enseignements Appliqués aux métiers (IREAM) d’Amiens depuis trois ans, évoluait auparavant dans la formation continue dans la métallurgie. « C’était un challenge magnifique de récupérer la direction d’un tel établissement », précise-t-il.

L’Institut a été fondé en 1989 et dispose d’un statut associatif, lui offrant une grande réactivité. Sa mission consiste à mieux répondre aux besoins des branches des métiers de l’automobile. « Depuis que nous sommes devenus CFA pilote de l’automobile il y a près de dix ans, le pôle a pris de la consistance », souligne Arnaud Beurton. Et ce, sous l’impulsion de la Chambre des métiers et de l’artisanat et de l’Association nationale pour la formation automobile (ANFA). Les formations dispensées par le pôle automobile de l’établissement vont du CAP (mécanique automobile, réparation véhicules, peintre automobile, carrossier) au BTS automobile, en passant par le bac professionnel en mécanique automobile ou moto. De plus, à la demande de l’ANFA – l’un des grands contributeurs de la formation, qui veille également à former tous les collaborateurs du pôle –, des formations certifiées sont assurées auprès de salariés d’entreprises dans divers domaines (carrosserie, peinture, etc.). Ces formations sont bâties en lien avec les branches professionnelles qui les valident, « pour constamment être en adéquation avec les besoins des entreprises », précise Arnaud Beurton.

 

Miser sur l’enseignement pratique

L’accès aux formations de l’Iream se fait à travers de nombreux critères définis régionalement. En revanche, « il n’y a pas de bons ou mauvais profils, c’est la passion du jeune qui doit le mener à ce type de métier ». La force de l’enseignement dispensé repose sur les nombreuses heures de pratique : « La réussite de l’apprentissage réside dans la mise en situation immédiate du jeune, dans le respect des objectifs qualitatifs fixés par l’ANFA. » Cette relation établie avec ses partenaires permet d’une part à l’Iream de bénéficier de leurs conseils dans une perspective d’amélioration continue et, d’autre part, de financer les équipements du pôle. Celui-ci a d’ailleurs été refait à neuf en 2010 et offre les mêmes conditions de travail qu’un garage. En 2016, les effectifs ont augmenté de 6 à 7% (71 appentis en 1ère année et 200 sur la totalité du pôle). En effet, « l’image des métiers de l’artisanat a évolué, ils ne sont plus vus comme ringards. » Les jeunes sont suivis par six personnes en charge de l’encadrement professionnel des apprentis du pôle. Les taux de réussite des filières sont élevés : 94,12% pour le CAP réparation véhicule ; 92,86% en CAP carrosserie ; 100% pour les filières de peintre en carrosserie et BTS automobile… Ces métiers sont en pleine mutation, notamment dans la carrosserie et la peinture (nouvelle composition des vernis et des peintures, nouveaux types de matériaux).