LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EMBALLE CHEZ AMAZON

Publié dans le numéro 3694 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Emmanuel Macron était très attendu mardi 3 octobre à Boves sur le site Amazon, le plus grand centre de distribution en France. Élus et représentants du monde économique régional ont suivi de près cette visite porteuse de bonnes nouvelles.

Emmanuel Macron coupe le ruban et inaugure le cinquième site français du géant américain du e-commerce.

Après sa visite durant la matinée des usines Whirlpool et du sous-traitant Prima à Amiens, le Président de la République était accueilli durant l’après-midi par des responsables d’Amazon dont Frédéric Duval, directeur d’Amazon France, Ronan Bolé, directeur des operations France, Roy Perticucci, vice-président Europe des customer fulfilment d’Amazon mais surtout par près de 200 salariés en chasubles jaunes et orange qui ont chanté en l’attendant patiemment une chanson sur l’air de la Marseillaise, l’hymne du service maintenance.

Quand le cortège présidentiel arrive, Emmanuel Macron s’approche tout de suite des salariés et échange quelques mots, sourires et rires avec eux avant de couper le ruban rouge et d’inaugurer ainsi ce cinquième centre de distribution Amazon en France qui créera 500 emplois directs en CDI d’ici 2020 dans la région amiénoise. Puis la visite commence. Le président est suivi par une cohorte d’élus régionaux, locaux, de décideurs économiques et d’une délégation de ministres. Xavier Bertrand, Président de la région Hauts-de-France, Alain Gest, président d’Amiens Métropole et Daniel Parisot, maire de Boves sont également présents et tous découvrent ce dernier né des centres de distribution d’Amazon qui s’étend sur 270 500 m², soit 37 terrains de football, dont 107 000 m² d’emprise au sol. Ce sont 822 000 mᶾ de zone de stockage qui sont sortis de terre en 13 mois et qui sont desservis par 72 quais.

UNIS POUR RÉUSSIR

Un tel projet a été rendu possible par l’action de nombreux acteurs économiques locaux. La CCI AmiensPicardie est un de ceux-là avec la préfecture, la Direccte, la Dreal, le SDIS, le conseil départemental de la Somme et le conseil régional des Hauts-de-France. Tous autour d’Amiens Métropole, pour concrétiser le projet en seulement quelques mois. Parmi les tours de force, l’implantation du bâtiment de 107 000 m² nécessitait le dévoiement de l’avenue du SuperbeOrénoque et la réalisation d’une nouvelle voie avec accès direct sur la RD 934. Idem pour les réseaux. Amiens Métropole avait donc lancé les travaux permettant une mise en service de la nouvelle voie bien longtemps avant. « Je tiens à féliciter ici l’engagement de vous tous élus, services de l’État qui avaient su faire bien en peu de temps. Mais également les salariés. D’ailleurs je suis ravi de croiser cet après-midi ici des personnes que j’ai aperçues ce matin chez Whirlpool. Je souhaite encore beaucoup d’ouvertures comme celleci. Nous ferons tout pour l’encourager. Et quand les jours sont difficiles nous sommes là aussi », a voulu exprimer le Président de la République lors de la table ronde dite informelle organisée en fin de visite de ce centre de distribution Amazon situé sur le Pôle Jules-Verne. Un choix stratégique pour les dirigeants d’Amazon avec son excellent réseau routier. Depuis Amiens, les colis livrés en 24 heures pourront parcourir jusqu’à 1 000 kilomètres autour de la métropole amiénoise. De septembre à décembre Amazon va d’ailleurs connaître un pic d’activité intense.

AMAZON POURSUIT SA CONQUÊTE

« Je vous annonçais il y a un an que nous verrions arriver un an plus tard ce nouveau centre de distribution dédié aux produits de grande taille. Et aujourd’hui, ici à Boves alors que l’activité a débuté le 25 septembre, j’ai le plaisir de vous annoncer la création d’un sixième centre. Cette fois à Bretigny-sur-Orge dans l’Essonne. Il sera consacré aux produits de petite taille », a pu dévoiler Ronan Bolé, directeur des opérations France d’Amazon pour qui la formation est un enjeu majeur. « Nous voulons faire de nos salariés des experts de la logistique avec des formations pouvant aller jusqu’à 8000 euros », reprend Ronan Bolé. Parmi les salariés et futurs professionnels de la logistique il y a Maurice, 58 ans et une vingtaine d’années dans la maintenance de Poids Lourds. Le chômage arrive et Pôle Emploi l’oriente vers Amazon qui le formera plusieurs mois à Lille avant d’intégrer l’équipe du site de Boves. Avant de quitter Boves, Emmanuel Macron a même préparer un colis et y a glissé un petit mot pour présenter ce qui sera l’un des premiers colis expédiés depuis le site amiénois.