ISOTRIE S’INSTALLE À ROYE

Publié dans le numéro 3693 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La CCI et les communautés de communes ont convaincu l’entreprise belge spécialiste de l’isolation mousse polyuréthane projetée de s’implanter Roye. Avec comme argument sa situation géographique stratégique, et la proximité des autoroutes desservant le Nord, l’Est et l’Ouest.

Fondée dans les années 1980 par Carlos Van de Velde, Isotrie a inventé un procédé d’isolation par mousse polyuréthane projetée pour l’intérieur des bâtiments et maisons d’habitation. L’entreprise a une concession au Luxembourg, quatre sur le territoire belge et 36 en France. La concession de Roye couvre les cinq départements de la région. Nicolas Grignet, le commercial responsable des Hauts-de-France, a déjà conquis de nouveaux clients depuis le mois de juin et suit ceux qui étaient déjà en portefeuille. Les principaux sont des professionnels, comme les constructeurs de maisons individuelles, les entreprises qui réalisent des chapes, les chauffagistes qui installent des planchers chauffants, les plaquistes et aussi les bâtiments des producteurs de pommes de terre qui doivent être stockées à température constante. Il y a aussi une clientèle de particuliers.

UNE VALEUR ISOLANTE EXCEPTIONNELLE

Nicolas Grigneten explique la fabrication : « Le logo de notre société est un mouton car son fondateur a commencé l’isolation avec cette laine très serrée. Après un voyage aux États-Unis, il a découvert ce nouveau processus : il s’agit de mélanger deux produits, l’Iso et le Polyol, sous pression, à une température de 140°. En se formant, la mousse enferme des bulles d’air qui renforcent son efficacité, étant complètement étanche à l’air. Le produit est projeté sur le support, sols, murs, planchers, vides sanitaires, l’isolant, projeté en plusieurs couches peut avoir 20 centimètres d’épaisseur. Le sol d’un pavillon de 120 m², après ponçage, est réalisé en une journée. Le produit n’a aucun effet nocif. » L’entreprise, qui possède son propre laboratoire, effectue un contrôle qualité permanent, en prélevant des échantillons sur les chantiers et en respectant les normes européennes et françaises. De plus, aucun déchet n’est généré. Chaque jour, 57 équipes en France d’Isotrie spécialisées réalisent 80 chantiers. Les produits sont achetés chez BASF France, Isotrie les transforme en mousse dans son camion qui contient deux cubitainers de 1 000 litres chacun. Une fois mélangés et chauffés sous pression, ils occupent 20 fois leur volume, et fournissent 38 kilos de mousse. Deux personnes se déplacent avec un de ces camions sur les chantiers. L’activité est en pleine expansion, car ce procédé n’était pas exploité en France, le groupe leader de l’isolation par mousse va embaucher dès 2018. Il n’y aucune qualification particulière de requise ; la formation est dispensée en Belgique. Isotrie entend également se développer encore plus, dans le Nord et le Pas-de-Calais, avec toujours des embauches à la clé.