Valoriser les bonnes pratiques au sein de l’ESS

Publié dans le numéro 3685 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

La Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (Cress) travaille actuellement sur la valorisation du guide des bonnes pratiques mis en place au niveau national. À travers plusieurs actions, elle entend valoriser cette amélioration continue.

Depuis mars 2017 la Cress Hauts-de-France a institué huit « communautés » permettant la création d’espaces de discussion et de réflexion. Territoire, tiers-lieux, communication, ESS nouvelle génération… Ces thématiques doivent faire émerger des sujets prioritaires et créer si besoin des plans d’actions régionaux. « Nous avons des temps d’échange à Lille et Amiens de façon simultanée entre adhérents et structure de l’ESS. L’idée n’est pas d’être très nombreux, mais bien d’engager une dynamique », explique Véronique Mangeot, chargée de mission au sein de la Cress Hauts-de-France. Les propositions émanant de ces communautés seront reprises par l’animateur de celles-ci afin de produire une note pour le Conseil d’administration et détailler l’avancement du groupe et les actions proposées. À la Cress ensuite de porter certaines d’entre elles.

Faire connaître le guide

Parmi ces huit communautés, l’une porte sur les bonnes pratiques au sein de l’Économie sociale et solidaire. « Nous nous sommes rencontrés deux fois. Le premier temps nous a permis de parler du guide des bonnes pratiques réalisé à la suite de la loi relative à l’ESS de juillet 2014 », poursuit Véronique Mangeot. Comportant différentes thé- matiques comme celle de la gouvernance démocratique (la transparence, l’organisation de la démocratie dans la structure, comment exercer le pouvoir dans la structure, comment sont organisées les instances statutaires…), ce guide national se veut pédagogique et encourage les structures de l’ESS mais aussi ses partenaires à développer une amélioration continue au sein du réseau. « Nous avons décidé qu’il était, dans un premier temps, important de faire connaître ce guide sur la région. Nous avons également réalisé qu’il était important de consacrer un temps fort dans les Hauts-de-France à ces bonnes pratiques », dit encore Véronique Mangeot. Une analyse partagée par le Conseil d’administration de la Cress qui a décidé de porter cette thématique forte. Un événement sera très probablement organisé à l’occasion du Mois de l’ESS qui se déroule habituellement en novembre.

S’emparer de la thématique

« Les acteurs présents lors de ces rencontres ont fait part, eux aussi, des bonnes pratiques mises en place dans leurs structures. Que ce soit l’introduction de salariés dans les conseils d’administration ou la participation d’usagers dans la gouvernance d’un organisme, chacun a des exemples précis », souligne la chargée de mission basée à Lille. Une promotion de ces orientations et un encouragement à l’amélioration continue qui vient s’inscrire dans un contexte particulier, comme le note Véronique Mangeot : « Au sein de l’économie globale apparaissent de plus en plus de labels et d’agréments pour marquer les bonnes pratiques des entreprises. L’ESS doit pouvoir montrer des indicateurs de ce type et valoriser ce que l’on fait », insiste-t-elle.