Transition énergétique : RTE et GRTgaz se rapprochent

Publié dans le numéro 3685 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

RTE et GRTgaz ont récemment présenté les enjeux énergétiques et leurs projets majeurs dans les Hauts-de-France. Les gestionnaires des réseaux de transport d’électricité et de gaz entendent renforcer leur complémentarité pour construire un système énergétique global, plus intelligent et tourné vers l’intégration des énergies renouvelables.

Au-delà des coopérations déjà existantes en matière de sécurité d’approvisionnement, RTE et GRTgaz souhaitent s’appuyer sur la révolution numérique pour contribuer à répondre aux enjeux territoriaux en matière d’énergie, de transport et de climat. Troisième région consommatrice d’énergie en France avec près de 48 milliards de kilowattheures (kWh) d’électricité et 70 milliards de kWh de gaz consommés en 2016, les Hauts-de-France représentent 10% de la consommation française d’électricité et 15% de celle de gaz. Ces chiffres sont principalement liés à des facteurs météorologiques et à la forte consommation industrielle (agroalimentaire, production d’électricité, verre, métallurgie…). Avec 8 780 kilomètres et 4 180 kilomètres de réseaux, RTE et GRTgaz sont fortement implantés dans les Hauts-de-France. Dans la région, les deux gestionnaires de réseaux comptent respectivement 850 et 310 salariés, 110 et 151 clients industriels, et ont investi 99 et 111 millions d’euros en 2016.

Nouvelle plate-forme

Avec le lancement de la plateforme opendata.reseaux-energies.fr, RTE et GRTgaz disposent déjà de sites (Open Data RTE, Open Data GRTgaz, SmartGRTgaz) et d’applications (GRTgaz+ et éCO2mix), qui permettent de disposer à tout moment des données clés sur les réseaux de transport.

La nouvelle plate-forme Réseaux- Énergies lancée en commun par les deux opérateurs de réseaux permet maintenant de disposer d’un ensemble de données de production et de consommation d’énergie au niveau national mais aussi local.