Tarik Foullani : l’étudiant marocain devenu entrepreneur picard

Publié dans le numéro 3688 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Venu de Marrakech pour étudier en Picardie, Tarik Foullani a obtenu plusieurs diplômes avant de se lancer dans l’aventure de l’entreprenariat. Aujourd’hui, sa jeune entreprise, Ecube Technology, enregistre des résultats croissants.

Pour Tarik Foullani, venir faire ses études en France après le lycée était une évidence : « De par son histoire, la France est toujours très présente au Maroc et inversement. Pour les jeunes Marocains, c’est une réelle occasion que de partir étudier en France. Pour moi, c’était clair, je devais aller faire mes études en France. » Après un bac électronique passé au Maroc, il arrive en France en 2001 afin de passer un Diplôme universitaire de technologie (DUT) génie électrique et informatique industrielle à l’IUT de Soissons. Pourquoi Soissons ? « Parce qu’en quittant le Maroc, je ne connaissais pas grand-chose de la France. J’avais juste cherché un IUT sur Internet et le premier qui était sorti était celui de l’Aisne : c’était par ordre alphabétique », explique-t-il en riant. Il ajoute : « Parfois, le destin ne se joue pas à grand-chose ». N’ayant pu finir son DUT à cause de problèmes de santé, il poursuit sa formation universitaire avec un second DUT en génie de production, obtenu à l’université de Jules Verne d’Amiens. Désirant toujours apprendre davantage, il part ensuite étudier à l’université Paris 13, où il obtient en 2012 un Master mention maintenance, qualité, sécurité et environnement (MQSE). C’est à cette époque que naît son projet de créer une entreprise dans l’optimisation énergétique.

Une entreprise dans l’air du temps

Depuis toujours, Tarik Foullani est passionné par les nouvelles technologies. Sensible aussi aux questions de l’environnement, il lance Ecube Technology en mars 2013 à Soissons. L’entreprise, qui s’écrit aussi E³ Technology, repose sur trois dimensions : l’eau, l’énergie et l’environnement. Son savoir-faire concerne la Gestion technique de bâtiments (GTB). C’est-à-dire que la société est spécialisée dans la programmation et l’installation de systèmes informatiques qui gèrent de manière centralisée l’ensemble des équipements consommateurs d’énergie. Ainsi, les programmes contrôlent aussi bien l’éclairage que le chauffage et la climatisation, mais aussi les fours ou les chambres froides. Grâce à cette technologie, les bâtiments intelligents peuvent économiser jusqu’à 50% d’énergie. Ecube Technology a été choisie pour être le distributeur exclusif en France d’Easy IO, leader mondial de la GTB, qui met au point des appareils et des interfaces gérés par des programmes open source. « Les principaux avantages de l’open source sont d’abord le coût qui est très bas, ce qui nous permet d’être les moins chers sur le marché. Ensuite, le second avantage est que les entreprises peuvent paramétrer ou réparer elles-mêmes leurs programmes. En effet, les entreprises qui ont choisi des systèmes protégés sont obligées de faire appel à leurs fournisseurs à chaque fois, dont les interventions sont souvent à des prix exorbitants », explique Tarik Foullani. Ecube Technology propose à ses clients de former un de leurs employés à la programmation. Ce dernier sera ensuite en charge de l’entretien du système. La clientèle de l’entreprise est principalement composée de bâtiments professionnels et de collectivités locales. « On installe nos systèmes dans les hôtels, les hôpitaux, les lycées et les universités », précise le dirigeant. Mais la GTB peut aussi s’appliquer à l’échelle d’une ville. Ainsi, la commune de Cesson-Sévigné, située près de Rennes, a choisi E³ Technology pour revoir la gestion énergétique de l’ensemble de ses bâtiments.

Une ville au service des entrepreneurs

À la question est-ce qu’il n’est pas trop difficile de créer une entreprise en France pour un Marocain, Tarik répond catégoriquement : « Non », et cela, grâce à l’agglomération de Soissons. « J’ai reçu un énorme soutien de la part de l’agglomération de Soissons, qui m’a non seulement aidé pour le renouvellement de mon titre de séjour quand je n’étais plus étudiant, mais qui m’a aussi permis de développer mon entreprise. Dès le départ, elle a intégré Ecube Technology dans son incubateur d’entreprises, ce qui nous a permis de bénéficier de nombreux avantages. Et aujourd’hui l’entreprise fait toujours partie de la pépinière de l’agglomération », tient à préciser Tarik Foullani, reconnaissant. L’activité croissante de l’entreprise donne des idées à son dirigeant : « Pour le moment nous voulons surtout stabiliser notre projet, ne pas aller trop vite. Mais nous prévoyons de nous développer dans les pays francophones, principalement en Afrique du Nord. » D’ailleurs, Ecube Technology est aujourd’hui présente au Maroc, le pays natal de son créateur. « On commence à travailler sur quelques projets au Maroc. Des hôtels à Marrakech m’ont contacté pour voir ce que je peux leur proposer, surtout que ce sont d’énormes consommateurs d’énergie », explique Tarik Foullani. Le royaume chérifien, qui a accueilli la COP 22 l’année dernière, investit massivement dans le développement d’énergies renouvelables. Ecube Technology devrait y trouver un large marché.