Le Maranello, pour le plaisir des papilles

Publié dans le numéro 3688 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Situé au sein du centre commercial Carrefour de Château-Thierry depuis six ans, le restaurant Le Maranello est un endroit apprécié des amoureux de spécialités italiennes.

La recette du chef est toute simple mais efficace : associer passion et qualité à fois des produits et du service. Frédéric Lacot, qui a repris l’affaire en 2011, s’est entouré d’une équipe de cinq salariés, tous unis autour d’un objectif commun, celui de satisfaire la clientèle. « Celle-ci est diverse. Professionnels comme particuliers viennent régulièrement faire un tour chez nous pour profiter d’un moment convivial tout en mangeant de la cuisine savoureuse », souligne-til. Le chef ajoute : « Notre priorité est de concevoir notre propre pâte et de choisir uniquement des produits frais afin de servir des pizzas de qualité, proches de la tradition italienne. »

Toujours dans une remise en question constante de son travail, ce dernier et son équipe innovent pour proposer régulièrement de nouvelles pizzas typiquement italiennes, telles que la Capesto et la pizza Del Mare. Mais ce qui fait aussi la réussite du Maranello, indépendamment de la qualité de ses assiettes, c’est le prix abordable des menus.

Cependant, Le Maranello n’est pas qu’une pizzeria, c’est aussi un lieu où l’on peut manger des burgers maison. « Nos burgers sont constitués uniquement à partir de produits frais. Notamment le pain qui est fourni directement par mon boulanger », précise Frédéric Lacot.

La recherche de la satisfaction client

Son gérant insiste sur l’importance de la qualité du produit mais aussi du service. À cette fin, le restaurant a développé, depuis la fin 2016 et via un partenariat, le doggy bag pour disposer des barquettes. « Ce service est de plus en plus demandé, affirme-t-il. Pour le restaurant, cela permet de limiter le gaspillage alimentaire. »

Un autre biais pour pérenniser l’activité est d’investir dans la communication. Frédéric Lacot l’a bien compris, puisque celuici, en collaboration avec Carrefour, va lancer en fin d’année une campagne d’affichage afin de disposer d’une exposition plus importante tout en réduisant les coûts.

Aujourd’hui, la réussite du Maranello n’est plus à prouver. Mais son existence à terme peut être menacée par les grands groupes. « Pour résister, notre credo, c’est d’être animé au quotidien par la passion de notre métier et de proposer constamment des produits de qualité », conclut Frédéric Lacot.