La société Vert Tige se lance dans l’agriculture biologique

Publié dans le numéro 3688 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

L’idée a germé et la société Vert Tige est née au printemps 2017. Thomas Ducamps, agriculteur à Ham depuis 2000, s’est associé à Augustin d’Hautefeuille, négociant en pommes de terre, pour se lancer dans l’agriculture biologique. Sensibilisés à la préservation du sol, les deux chefs d’entreprises se posaient des questions sur la façon de travailler la terre sans l’épuiser. « Je travaillais déjà sur la réduction des produits phytosanitaires, sur le choix des rotations de culture, afin de respecter au mieux l’environnement », explique l’agriculteur. Il ajoute en souriant : « Et c’est peut-être la crise de la quarantaine qui m’a inspiré de travailler autrement. » Les deux agriculteurs ont acheté un corps de ferme à Hombleux pour le transformer en lieu de stockage et de conditionnement. Quant aux parcelles, 30 hectares sont déjà en bio, 70 hectares sont en conversion et un projet de serre va rapidement se concrétiser afin de continuer l’approvisionnement.

Cultiver des jeunes pousses

Les deux agriculteurs ont fait le choix de cultiver des jeunes pousses de légumes. Petites carottes, navets à croquer, radis, épinards, vieilles variétés de salade qui s’adaptent durant toute l’année, courges, etc. « L’agriculture bio, c’est un autre métier. Je me suis rapproché des jardiniers. J’ai écouté leurs techniques et conseils », explique Thomas. Les deux agriculteurs ont donc investi dans du matériel spécifique pour la culture maraîchère afin d’automatiser au maximum et réduire autant que possible la pénibilité du travail. Thomas et Augustin veulent offrir à leurs clients des produits de bonne qualité et de production française, puisque leurs principaux concurrents sont les Espagnols, et les Hollandais. « Nous sommes installés à mi-chemin entre Paris et Lille vendre ne sera pas un problème. Le souci, c’est la production », souligne Thomas. La société Vert Tige va donc vendre à Pro Natura, premier réseau de maraîchers et arboriculteurs bio, spécialiste dans la vente de fruits et légumes 100% biologiques. Mais elle souhaite aussi pouvoir démarcher les restaurations scolaires et autres collectivités.

Des emballages biocompostables

Dans les nouveaux bâtiments (environ 600 m2) du corps de ferme installé le long de la départementale, les légumes sont nettoyés, stockés et conditionnés. Tous les emballages sont 100% biocompostables à la maison (le sac, les encres et les étiquettes). Ainsi, ils peuvent sans problème rejoindre les déchets organiques des composteurs et sont rapidement dégradés. « L’emballage est aussi un élément important qui doit correspondre à la valeur bio », fait remarquer Thomas. Trois personnes ont été embauchées en CDI, soit un responsable du site de stockage et de conditionnement et deux personnes dans les champs. Cinq saisonniers ont également été recrutés durant la période intensive. « Nous avons la chance d’avoir une équipe motivée qui se soutient, car le métier est difficile », explique Thomas en présentant Fanny, une étudiante en dernière année d’agronomie qui, elle aussi, s’investit beaucoup dans ce projet.

« C’est un super défi. Tout est à faire et je suis ravie de faire mon stage dans cette start-up », souligne la future ingénieure de 22 ans.