La Conciergerie de Julie rend service aux Amiénois

Publié dans le numéro 3688 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Julie Stoop a lancé la Conciergerie de Julie en avril 2017. Avec cette récente entreprise, elle propose tous types de services pour décharger les particuliers débordés. Un concept innovant à Amiens.

Un bouquet de fleurs à aller chercher pour se rendre à un dîner improvisé ? Un costume à récupérer au pressing ? Un colis à retirer à la poste ? La Conciergerie de Julie répond à toutes les attentes de ses clients. « Je propose une gamme de services très large pour décharger ou soulager les personnes qui n’ont pas le temps ou tout simplement pas l’envie de réaliser ces tâches souvent très chronophages », résume Julie Stoop, fondatrice de la Conciergerie de Julie. De la course rapide et ponctuelle aux prestations de ménage régulières, en passant par de l’aide administrative, la jeune femme s’adapte à toutes les situations. « Je souhaite me rendre indispensable auprès de mes clients, leur apporter du confort, du temps libre et de la sérénité », confie-t-elle.

Des prestations de qualité

Pour cela, la jeune chef d’entreprise mise sur des prestations de qualité et une grande discrétion. « Ce n’est pas facile pour un client de confier les clés de chez lui et d’accepter la présence d’un étranger dans sa vie quotidienne. Il faut d’abord que la confiance s’installe », sourit celle qui affirme avoir « toujours eu le sens du service ». Julie Stoop mise d’ailleurs sur le bouche-à-oreille pour développer son entreprise : « Il n’y a rien de mieux qu’un client satisfait pour se faire connaître, même si cela ne se fait pas en un jour. »

Malgré un démarrage assez timide, cette ancienne commerciale, qui a également travaillé plusieurs années dans l’intérim, ne regrette pas de s’être lancée : « J’ai toujours su au fond de moi que je me mettrais à mon compte. J’ai eu le déclic après la naissance de mon deuxième enfant. J’avais alors tout pour être heureuse, mais il me manquait l’épanouissement côté professionnel. Aujourd’hui je suis très heureuse de mon nouveau travail. J’aime bouger et me sentir utile. » Pour se lancer, la jeune femme a pu compter sur le soutien de son mari, lui aussi chef d’entreprise, et de la BGE. « Si je n’avais pas été aussi bien entourée, je ne me serais certainement pas lancée. Entreprendre est une formidable aventure, mais c’est aussi très stressant. »

Des évolutions possibles

Julie Stoop assure seule les missions que ses clients lui confient. « Je suis disponible du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures », précise-telle. Elle prévoit un recrutement en fin d’année si son activité décolle : « L’idée, à terme, est de pouvoir être disponible même les weekends, pour pouvoir offrir davantage de services. » La jeune femme ne manque d’ailleurs pas d’idées pour développer son activité : « Je pourrais, par exemple, me rapprocher des entreprises pour proposer des prestations directement sur place au personnel. Ce qui est intéressant avec ce concept de conciergerie, c’est qu’il y a plein d’évolutions possibles, je n’ai pas le temps de m’ennuyer ! »