Coremat, l’expert des échafaudages

Publié dans le numéro 3687 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Installée à Soissons depuis 1997, l’entreprise Coremat est spécialisée dans la fourniture et la prestation de montage d’échafaudages. Cette expérience permet à l’entreprise de répondre à tout type de chantier, du plus simple au plus complexe, en passant par les monuments historiques à l’industrie, des immeubles aux pavillons, jusqu’aux églises.

Forte d’une grande expertise, la société Coremat dispose de sérieuses références en travaillant pour des grands noms du BTP, comme pour Vinci construction France ou encore Bouygues construction. « Les grandes entreprises tout comme les artisans font appel à nos services car nous disposons de sérieux atouts, comme d’un parc matériel conséquent permettant de fournir la plupart des chantiers, un délai d’intervention rapide, ainsi que des équipes de monteurs qualifiés », explique Vivian Trapasso, responsable d’agence depuis maintenant deux ans. Celui-ci ajoute : « Nous proposons également la vente et la location courte ou longue durée de matériels d’échafaudage et de sécurité pour le bâtiment tels que des étais de toutes dimensions, des tours d’étaiement, du coffrage, une gamme de garde-corps provisoires pour assurer tous les chantiers contre les chutes de hauteur. »

Prioriser la relation client

Depuis ses débuts, Coremat se fixe comme objectif de répondre aux attentes de ses clients tout en leur assurant un service fiable, personnalisé et de qualité. « On se doit de s’adapter continuellement aux besoins de nos divers clients. À cette fin, nous occupons le terrain pour connaître précisément les différentes demandes exprimées. Dans le détail, nos équipes vont sur le chantier et procèdent à des relevés. Ensuite, notre bureau d’études élabore le plan. Puis, dans un troisième temps, nous installons l’échafaudage », explique Vivian Trapasso. Touchée par la crise depuis 2015, l’entreprise compte ainsi sur la qualité de son service client pour remonter la pente, mais aussi sur les effets positifs de ses choix stratégiques. En effet, celle-ci a décidé d’une part de déménager pour s’installer au bord de la nationale 2 et bénéficier ainsi d’un axe plus passant, et d’autre part, de développer une autre activité qui restera cependant secondaire, celle du coffrage. « Aujourd’hui, on sent que l’activité reprend, il y a plus de demandes de chiffrage. Néanmoins, nous restons prudents pour la rentrée, nous attendons des confirmations de devis pour des chantiers », souligne Vivian Trapasso.

En attendant de faire le bilan, Coremat peut s’appuyer sur sa notoriété en Picardie, dans la Marne, et en Île-de-France ; un secteur géographique qui est en cours de développement, avec, à son actif, de belles références comme le mémorial de Dormans ou l’intérieur de la cathédrale de Soissons.22