Premier Rallye emploi dans le Soissonnais

Publié dans le numéro par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Pas d’emploi dans le Soissonnais ! Un rallye démontre le contraire et redonne à des jeunes l’envie d’avancer. Cet événement a eu lieu en juin dernier et 45 participants volontaires étaient présents. En équipe, ils sont allés à la rencontre des entreprises et des dirigeants pour collecter des propositions et des intentions d’emploi : CDI ou CDD, mais aussi des contrats en alternance et des stages.

45 jeunes demandeurs d’emploi ont participé au Rallye emploi à Soissons.

La recherche d’un emploi sur un territoire souvent décrié pour son manque d’offres est un parcours du combattant pour les jeunes. À l’opposé, les dirigeants ne trouvent pas de candidats motivés pour intégrer des postes. C’est en partant de ce constat que la Mission locale et le groupement d’employeurs le Gips du Soissonnais se sont associés pour organiser le premier Rallye emploi à destination des jeunes du territoire.

Au-delà des objectifs

Pour réussir ce challenge, les organisateurs ont travaillé en amont de l’événement. Les participants ont été formés à la démarche (posture, attitude, présentation). Un accompagnement qui se poursuit actuellement pour que les jeunes décrochent un rendez-vous et un emploi. Les résultats sont inattendus : les équipes ont recueilli 125 propositions auprès de 350 entreprises. « Nous avons dépassé les objectifs qui étaient de 100 offres et 300 entreprises visitées », indique Julie Restino, chargée de communication au Gips. De plus, les participants ont gagné en confiance et sont de nouveau motivés pour la recherche d’emploi. « Ce rallye a permis de construire et de promouvoir une nouvelle manière d’aller au contact des entreprises, de démontrer la capacité des demandeurs d’emploi à se mobiliser, d’offrir une vision éclairée sur la diversité des entreprises sur le territoire », se félicitent les organisateurs. Les offres ont été mises dans un pot commun et réparties entre les participants selon leurs critères de recherche. « Les candidats ont trois semaines pour entrer en contact avec l’entreprise, échanger et, peut- être, être recrutés. Si l’annonce n’a pas été pourvue, elle sera rendue publique », explique Julie Restino.

Une nouvelle méthode : le sourcing

Les objectifs de ce rallye étaient multiples. Pour les participants demandeurs d’emploi, il s’agit de prendre confiance dans leurs démarches en poussant la porte du monde des entreprises. Il permet à chacun de parfaire ses techniques d’entretien, de mieux connaître le tissu économique local, d’ajuster son projet à la réalité des entreprises, d’échanger avec les autres participants et de dialoguer avec les professionnels de l’emploi. Quant aux employeurs, ils ont pu entrer en contact direct avec de potentiels candidats, apporter des solutions adaptées à leurs besoins et proposer une nouvelle méthode de sourcing de candidats volontaires et motivés [ndlr : le sourcing en recrutement concerne toutes les phases de recherches avant l’entretien d’embauche]. Ce rallye a démontré qu’une mobilisation commune peut apporter des résultats gratifiants. Et surtout, que Soissons, comme d’autres territoires, n’est pas autant sinistré que chacun peut le penser.