Fort-Mahon-Plage, station balnéaire familiale

Publié dans le numéro 3684 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

En hiver, elle compte 1 280 habitants. En été, elle peut passer certains jours à 50 000 vacanciers. Loin de s’endormir sur ses lauriers, Fort-Mahon-Plage veut devenir une destination familiale où l’on vient toute l’année. Elle s’en donne les moyens en investissant 10 millions d’euros en priorité sur des structures sportives.

Avez-vous vu l’évolution de la commune depuis quelques années ? », interroge le maire de FortMahon-Plage Alain Baillet, à la tête de la cité balnéaire depuis 2010. Des lotissements et des immeubles sortent de terre, Pierre et Vacances va construire 120 logements supplémentaires portant le nombre de lits à 3 000, mais les plus gros projets sont portés par la commune. Pas moins de 10 millions d’euros sont consacrés à diverses constructions ou réhabilitations, la commune devrait obtenir environ 40% d’aides pour mener à bien ses desseins. Tout cela ne serait pas possible sans les 450 000 euros apportés par le chiffre d’affaires du casino, la taxe de séjour, le stationnement et les impôts (qui restent stables).

Une destination prisée

Le succès de la station balnéaire n’est plus à démontrer. En été, elle accueille en moyenne de 25 à 40 000 touristes. Les gros weekends d’affluence, leur nombre peut grimper à 50 000 : « FortMahon est proche des grandes villes comme Lille, Reims, Paris ou Londres, explique l’édile. Nous sommes seulement à deux heures trente de Londres, mais notre plus, c’est l’esprit commerçant : beaucoup d’enseignes sont ouvertes toute l’année. Les personnes trouvent tout ce dont elles ont besoin : médecin, kiné, infirmière… Les animations sont aussi importantes, nous comptons plus de 40 associations. L’un de nos plus gros événement est la Fête des fleurs qui se déroule fin août. Les touristes apprécient également le massif dunaire resté à l’état sauvage, c’est que les gens recherchent aujourd’hui, la nature. » Des touristes qui peuvent évidemment profiter de la plage qui se déploie sur 1,5 kilomètre (dont 800 mètres de plage surveillée), une webcam y donne la météo en temps réel.

Un pôle nautique

De nombreuses activités sont proposées par la commune, avec la base nautique notamment, qui a brûlé il y a quelques années. Des activités sportives y sont hébergées au sein de bungalows et un pôle nautique de 1 400 m2 va être créé : « Il va rayonner sur toute la côte picarde, précise le maire. Cela fera un lien avec les autres activités du même type. Il ouvrira pour l’été 2018, il y aura toujours un port à sec avec 200 bateaux, l’association Éveil avec des animations pour les enfants et pour les adultes, et les initiations au char à voile. » Coût du projet : 3, 5 millions d’euros. Une ancienne colonie appartenant au diocèse d’Abbeville va être achetée par la commune, elle sera rénovée pour recevoir des groupes de 40 personnes pour faire des stages à la base nautique, au centre équestre, organiser des congrès ou des séminaires au cinéma… Un investissement qui s’élève lui à 650 000 euros. Le cinéma de 300 places va lui être remis aux normes pour 700 000 euros avec au programme des travaux réhabilitation du chauffage, de l’isolation, accès pour les personnes handicapées… L’établissement sera fermé quatre mois cet hiver. Le boulevard maritime nord a été restructuré, (trottoirs, chaussée, eaux pluviales, eaux usées…), le sud suivra dans deux ans. Les rues du vieux FortMahon sont aussi remises à neuf : « Nous serons tranquilles pour 30 ans », affirme Alain Baillet. La halle des sports (1 000 m2 ) a aussi subi une cure de jouvence pour devenir un lieu de vie performant dans la cité balnéaire : « Il sera possible d’organiser des animations quand il fera mauvais, ajoute le maire. Les gens pourront y faire du sport, la salle est isolée, chauffée insonorisée… Elle était glaciale en hiver et il y faisait trop chaud l’été, il y avait de la condensation et le sol était glissant. » Les 450 000 euros de sa restructuration ont aussi été utilisés pour rénover le terrain de football voisin et aménager une piste de course à pied. Le centre équestre, loué aux espaces Henson, fonctionne très bien et attire de nombreux touristes, il va aussi être rénové pour 100 000 euros, avec entre autres la remise en état du manège.

En baie d’Authie, prisée par 400 000 touristes chaque année, une maison de la nature pourrait voir le jour en partenariat avec le syndicat mixte baie de Sommecôte picarde et le Conservatoire des espaces naturels afin de mettre en valeur les richesses de la baie, comme le lilas de mer ou les salicornes. Le camping du Manoir devrait être racheté par la commune pour devenir un parking-relais pour les voitures et un parking pour les campings cars. Pour occuper les habitants, les écoliers et les touristes moins férus de sport, une belle médiathèque-bibliothèque a été inaugurée l’an dernier. Une réalisation de 270 m2 et de 650 000 euros qui a créé deux emplois. Enfin, en début d’été, 17 caméras (pour un coût de 100 000 euros) ont été installées à des endroits stratégiques pour réduire les dégradations et autres incivilités. Quant à la commune, elle a renouvelé son dossier de classement en station balnéaire et de tourisme : « Il est essentiel d’accueillir les gens dignement. Notre clientèle familiale doit pouvoir venir toute l’année », réaffirme l’élu