Appel à projet pour Le Moulinet

Publié dans le numéro 3683 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

C’est un projet atypique porté par le Syndicat mixte de la baie de Somme-Grand Littoral picard : redonner vie au site du Moulinet. Situé sur les hauteurs d’Ault, il bénéficie d’un point de vue et d’un patrimoine architectural uniques. Le Syndicat mixte recherche des investisseurs et exploitants pour, notamment, proposer des hébergements touristiques.

Le Syndicat mixte de la baie de Somme-Grand Littoral picard vient de lancer un appel à projet pour un domaine, avec château en bord de baie, dont il est le propriétaire. Concrètement, le syndicat mixte recherche des investisseurs et exploitants pour bâtir un futur quartier durable paysager de sept hectares, qui mixe hébergements touristiques, activités culturelles, programmes de logements diversifiés, le tout dans un parc boisé historique. Le site du Moulinet, qui tient son nom d’une ancienne villégiature balnéaire, propose une vue plongeante sur la mer et sur 70 kilomètres de côte.

Présentation du projet

L’appel porte sur une propriété construite en 1885 qui comprend un bâtiment historique du château et ses annexes d’une surface utile de 1 125 m2 , une ancienne ferme typique de l’arrière-pays avec son porche pigeonnier de 473 m2 , un bâtiment datant de 1962 de 1 088 m2 et deux emprises foncières supplémentaires à bâtir de 1 300 m2 et de 1 113 m2 . La commune d’Ault, le conseil départemental de la Somme, le conseil régional des Hauts-de-France, l’État et l’Europe sont partenaires du Syndicat mixte de la baie de Somme Grand Littoral picard pour ce projet.

Ils participent à son financement. Cet appel à projets européen est organisé par Régional Partner, une agence de promotion économique et de prospection de projets d’implantation pour le compte des collectivités locales et d’organismes d’appui aux entreprises en France.

Date butoir : le 4 septembre

Dans un premier temps, les équipes, constituées d’un investisseur, d’un promoteur, d’un exploitant et d’un architecte, ont jusqu’au 4 septembre pour se faire connaître. À la suite, les équipes les plus pertinentes seront retenues.

Elles seront accompagnées vers un projet plus approfondi au niveau économique, accueil touristique, esquisse architecturale… Les offres finales devront être déposées en fin d’année. Le lauréat sélectionné par un jury suivra. Le projet est toutefois décrié par une partie de la population qui estime que le front de mer va être abandonné dans une ville qui est déjà en souffrance. « Notre sentiment est que le projet est attendu, affirme Florian Bouthors, directeur de l’aménagement au Syndicat mixte de la baie de Somme-Grand Littoral picard. Nous sommes dans une phase de concrétisation. Le site a été nettoyé. Nous portons aussi un grand plan d’aménagement sur la ville, portant notamment sur les eaux pluviales qui dégradent la falaise. L’espace public va être revitalisé. Il y aura des belvédères. Pour beaucoup et pour nous, c’est une commune qui a un potentiel intéressant. »