Valentin, se recentre sur les siphons

Publié dans le numéro 3670 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

L’entreprise de Feuquièresen-Vimeu vient d’investir 1,2 million d’euros pour notamment assembler les siphons, activité qu’elle a rapatriée de Tunisie et qui représente les deux tiers du chiffre d’affaires de Valentin. De belles nouvelles pour l’entreprise qui compte 110 salariés.

I mplantée sur la ZAC du Moulin à Feuquières-en-Vimeu, l’entreprise Valentin a été fondée en 1944 à Bourseville par Jean Valentin, le grand-père de l’actuel propriétaire, Arnaud Valentin. Elle se développe aujourd’hui sur 23 000 m2 . À l’origine, l’entreprise était spécialisée dans la fabrication des siphons en laiton. Dans les années soixante, elle a lancé les premiers siphons en plastique injecté, plus économiques à produire et avec un prix de revente plus faible.

Savoir-faire

« Cela a obligé à développer de nouveaux produits pour se diversifier et pour compenser la perte de chiffre d’affaires », raconte Jacques Spicker, directeur commercial et marketing de Valentin. Viennent alors la fabrication de douchettes, flexibles de douche… Dans les années 1994, la première colonne de douche sort. Le succès est immédiat en France et en Europe. Suivent ensuite les combinés de douche. Un deuxième effet accélérateur pour l’entreprise qui transfère le vidage en Tunisie. En 2013, le site passe de 10 000 m2 à 23 000 m2 . « En avril 2016, l’activité siphons est revenue sur Feuquières suite à une dégradation des prix et des marges en hydrothérapie, secteur qui souffre de la pression asiatique, précise Jacques Spicker. Nous avons décidé de nous recentrer sur le vidage, le cœur historique de l’entreprise pour lequel nous avons toujours eu une très bonne image et de bonnes relations avec les négociants en sanitaire qui se trouvent dans toute la France : ils cherchent des produits fiables et innovants pour revendre à leurs clients installateurs. »

Un augmentation de +10%

Et cela paie : le chiffre d’affaires vidage de l’entreprise, qui affiche 400 références au catalogue, augmente de 10%. « Les actions menées portent leurs fruits, se réjouit-il. Nous avons mis en place de nouveaux linéaires pour le négoce. Nous proposons des produits équipés de la technologie Cleany Quick, permettant de nettoyer les siphons très facilement sans outil, ou encore de la technologie Connectic, qui permet un assemblage dix fois plus rapide grâce à ses joints intégrés. » L’entreprise de 110 salariés – qui compte de nombreux sous-traitants dans le Vimeu – vient d’investir 1,2 million d’euros dans deux tours de stockage automatique et dans une machine pour l’assemblage de siphons : « L’achat de mini-robots est devenu plus accessible », affirme Jacques Spicker. La recherche et développement compte trois salariés. Ils travaillent sur les siphons de demain. Une nouvelle gamme de bondes de douche est déjà en préparation pour 2018. Valentin démontre une fois de plus que le Vimeu abrite des pépites industrielles qui font sa renommée et sa particularité.