Assemblée générale de Mase Nord – Pas-de-Calais – Picardie

Publié dans le numéro 3670 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

« Démarche d’industriels au service d’autres industriels », comme le rappelait Christophe Cronie, président du conseil d’administration, Mase (Manuel d’amélioration de la sécurité, de la santé et de l’environnement en entreprises) a pour objectif de renforcer la prévention en entreprise.

C’est-à-dire « toutes les structures qui pilotent une démarche de management sécurité, hygiène, environnement, qu’elles emploient ou non des salariés, qu’elles soient publiques ou privées », précisait le représentant. Il a annoncé aussi l’adhésion toute nouvelle de la communauté urbaine de Dunkerque à Mase N2P. L’association comptait ainsi 839 adhérents fin 2016, soit huit de plus qu’en 2015, et répartis comme suit : 800 entreprises intervenantes et 39 utilisatrices. 277 dossiers ont été analysés par Mase N2P, dont 61 audits initiaux et 216 renouvellement ; 14 ont été recalés : huit en audit initial et six non renouvelés. Parmi les nouvelles entreprises certifiées Mase en 2016, 30% ont décroché le Graal avec une certification pour trois ans, « ce qui nous permet de démentir la rumeur qui voudrait que c’est impossible en audit initial », faisait remarquer Pierre Roussel. Pour aider les entreprises à appréhender les audits, les conseiller, les informer sur le processus de certification, les éclairer sur le référentiel, etc., Mase N2P organise des rencontres thématiques tout au long de l’année. En 2016, ce fut le cas à cinq reprises, avec près de 200 participants à chaque rendezvous. Prochaine réunion le 28 avril à Beauvais sur le thème « TPE et Mase, c’est possible ». Enfin, Mase N2P a atteint un autre objectif, et pas des moindres, puisque l’association dispose dorénavant d’une réserve équivalant à une année de fonctionnement. « Les comptes sont bons, l’exercice est conforme aux objectifs », concluait François Vandenbussche, trésorier.