Amiens : le nouveau centre aquatique commence à prendre forme

Publié dans le numéro 3668 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Le contrat de Délégation de service public (DSP) pour la conception, la construction, le financement, l’exploitation et la maintenance du nouveau centre aquatique amiénois a été signé fin mars. Une étape importante qui marque le coup d’envoi de ce projet innovant dont l’ouverture est prévue pour l’été 2019.

Un bassin intérieur de 25 mètres de long à profondeur modulable, un bassin ludique de 200m2, un important espace de bien-être dédié au sportsanté et à la détente (luminothérapie, sauna, hammam etc.) mais surtout… un bassin olympique extérieur de 50m de long sur 10 couloirs, accessible toute l’année et chauffé à 28 degrés ! Le nouveau centre aquatique amiénois, qui ouvrira ses portes à l’été 2019, devrait plaire au plus grand nombre – nageurs élite et grand public – comme le souhaite Brigitte Fourré, maire d’Amiens : « Cet espace sera dédié aux sportifs de haut niveau, aux Amiénois et habitants de la Métropole qui jusque là se rendaient à Moreuil ou à Corbie pour profiter d’une offre complète ». Ce nouvel espace remplacera l’ancienne piscine George Vallerey, devenue « désuète et à bout de souffle », selon Alain Gest. « Une nouvelle construction aurait été déraisonnable. Nous préférons avoir trois sites parfaitement fonctionnels », poursuit le président d’Amiens Métropole, pointant « l’un des chantiers les plus importants de notre mandat. »

Un partenariat public / privé

Pour concrétiser ce projet pharaonique, dont le coût est estimé à 26 millions d’euros (dont une participation de 10 millions d’euros d’Amiens Métropole, couverte à 70% par l’État, la Région et le Département), la collectivité a opté pour un montage juridique particulier, le contrat de Délégation de service public (DSP), ce qui permet de confier sa construction et sa gestion à un tiers. À partir de septembre 2017, il reviendra donc à la société Cap Samaro, un groupement d’entreprises spécialisées (Mirova, Eiffage, CFI et Swimdoo), de construire cet ensemble et de l’exploiter pendant 20 ans. « Je salue la compétence et la réactivité d’Amiens Métropole. Grâce à son implication, nous avons réussi à le personnaliser au mieux en fonction des demandes et des besoins », se félicite Emmanuel Gazeau, directeur du développement commercial d’Eiffage. Un projet « plus grand, plus accessible (ndlr : les bassins seront ouverts dès 7 heures) et plus polyvalent » que l’ancienne piscine Vallerey, note Alain Gest, mais qui se veut aussi plus respectueux de l’environnement. « L’établissement s’inscrit dans une démarche de développement durable puisqu’il sera desservi directement par la future ligne du Bus à haut niveau de service (BHNS), sera alimenté par le futur réseau de chaleur et intégrera un système de récupération des eaux », poursuit le président d’Amiens Métropole. Pour l’heure, le nom du nouveau centre aquatique n’est pas encore dévoilé. « Nous consulterons certainement les habitants, comme nous avons l’habitude de le faire », sourit Brigitte Fouré.