Les Hauts-de-France dévoilent leur nouvelle politique culturelle

Publié dans le numéro 3663 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, a présenté fin janvier la nouvelle politique régionale culturelle à Douai, devant une assemblée d’élus, d’acteurs de la culture et la presse. Un projet très ambitieux voté dès le 2 février en séance plénière, dont la mise en pratique est prévue sans délai.

Xavier Bertrand a énoncé, durant 1 heure 30 de discours, les grands axes de la nouvelle politique culturelle de la région Hauts-de-France. Un oral important au cours duquel le président de Région devait séduire les quelque 600 acteurs culturels et élus présents dans l’amphithéâtre du Tandem, la Scène nationale de Douai. Le président Bertrand, après une année à la tête de la Région, a présenté un plan ambitieux, prévoyant notamment que « la part du budget consacré à la culture passe de 70 à 83 millions d’euros, soit une hausse de 18% ». Avec comme objectif d’atteindre les 110 millions d’euros d’ici à la fin de son mandat, en 2021. Il n’a pas manqué de rappeler que « cette nouvelle politique avait été bâtie à partir d’une grande concertation ayant eu lieu de mai à septembre 2016. Concertation qui a réuni plus de 1 000 acteurs de la culture dans le cadre de trois séminaires et de onze ateliers territoriaux ». Il en résulte un livre ouvert contenant 42 propositions, qui a servi de guide pour élaborer l’avenir culturel régional. Partant sur un terrain déjà largement défriché par les équipes de Daniel Percheron, Xavier Bertrand ne fait qu’amplifier le mouvement en présentant un plan découpé en quatre grands axes. Le président de Région, dans un souci d’optimisation et de qualité de service, a également promis « un meilleur traitement des demandes pour les demandes de subventions et des subventions prioritaires pour les nouveaux projets faites à l’institution régionale ».

La création et la créativité Le premier axe de la nouvelle politique se veut très volontariste et doit permettre de montrer la nouvelle région comme un territoire accueillant et ouvert vers les jeunes créateurs. « Nous serons toujours là pour aider les jeunes créateurs et leur garantir une totale liberté d’expression », précise Xavier Bertrand. Pour les aider, deux nouveaux dispositifs ont été créés. Le dispositif « Création libre » bénéficiera d’un fonds de soutien à la création. Le dispositif « Émergence » doit permettre de repérer et d’accompagner les jeunes créateurs à leurs débuts. Quant aux filières artistiques, elles seront sécurisées par l’intermédiaire de contrats pluriannuels de six ans, la création d’un label régional et la recherche de mécènes.

Le deuxième axe a pour objectif d’ouvrir les écoles à de la sensibilisation culturelle, notamment grâce au dispositif « PEPS » (Parcours d’éducation, de pratique et de sensibilisation). Ce dispositif va permettre aux élèves de s’intéresser par eux-mêmes à la culture et sera complété par le dispositif « Invitation », qui prévoit que chaque habitant des Hauts-de-France soit invité une ou deux fois par an à assister gratuitement à une manifestation culturelle. La région Hauts-de-France est une région assez grande, certes bien moins que la Nouvelle-Aquitaine, mais elle s’étend des portes de l’Île-de-France aux plaines de Flandre. Pour faire face au problème de mobilité des habitants de sa région, Xavier Bertrand propose des transports à 2 euros, notamment lors des Journées du patrimoine. Plusieurs candidats à l’élection présidentielle promettent un meilleur accès à la culture, la région Hauts-de-France se met d’ores et déjà en marche et prend de l’avance sur ce domaine. Enfin, pour que la culture génère aussi des emplois, une phase de recrutement de médiateurs et de webmasters sera mise en place en partenariat avec Pôle emploi…

Faire rayonner la région Sur ce point, Xavier Bertand est clair : « Il s’agit ici de décentraliser et de mieux répartir les biens culturels de la région afin d’en proposer une répartition équitable à tous les habitants de la région. » Plusieurs dispositifs permettront une meilleure diffusion de la culture. Le dispositif « Hors les murs » soutient les démarches mobiles (caravanes culturelles entre autres), le dispositif « Résonance » accompagne le déplacement d’événements et de festivals à travers la région, notamment les campagnes. L’autre aspect de cet axe est aussi une meilleure protection du patrimoine, notamment grâce à la création d’un fonds de soutien pour la rénovation du patrimoine, un dispositif pour la sauvegarde du patrimoine menacé et le déplacement de certaines œuvres en réserve du Louvre à Paris vers le Louvre-Lens.
Le dernier axe de la politique culturelle abordé par Xavier Bertrand concerne l’attractivité de la région Hauts-de-France et son développement international. Il implique un rapprochement entre les acteurs culturels et touristiques. La région devrait jouer de ses magnifiques espaces verts et protégés, largement sous-exploités, notamment en organisant des festivals ou des concerts en été, susceptibles d’attirer des touristes. « Pour faire connaître et diffuser notre richesse culturelle, 14 compagnies de spectacle seront envoyées dès cette année au Festival d’Avignon », conclut le président des Hauts-de-France. La nouvelle politique culturelle s’annonce très ambitieuse, voulant à la fois créer un intérêt régional pour la culture, l’émergence de nouveaux emplois et faire rayonner la région bien au-delà de ses frontières à travers son tourisme.