Cisco et la Région s’engagent pour la transition numérique

Publié dans le numéro 3665 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

À l’occasion d’une visite au centre de formation Proméo à Compiègne, Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France et John Chambers, président exécutif de Cisco, spécialisée dans les serveurs et les réseaux télécom pour l’industrie, ont signé un partenariat stratégique pour accélérer la transition numérique de la Région.

John Chambers, président exécutif de Cisco profite de la signature de son partenariat avec la Région pour visiter le site de Proméo (Venette).

L’une des priorités de l’action du conseil régional des Hauts-deFrance est de lever les freins à l’emploi en mettant en place de nouveaux dispositifs. « Cet engagement passe par le développement du numérique au sein des entreprises picardes, de l’apprentissage et de l’accès aux formations », selon Xavier Bertrand. La région s’associe donc à l’américain Cisco, leader mondial des technologies, déjà pleinement engagé dans l’effort d’accélération de la transformation numérique en France. « Après une convention de partenariat avec le gouvernement en 2015 autour d’une série d’initiatives et d’investissements dans les domaines tels que l’éducation et la formation, les entreprises innovantes, les villes intelligentes et les services aux citoyens, la cybersécurité et les infrastructures nationales, cette signature représente la première convention avec Cisco à l’échelle régionale », précise le président des Haut-de-France, qui entend ainsi profiter de « l’expertise et de l’expérience mondiale de Cisco et prendre un temps d’avance en matière de transition numérique pour la Région ». « Le numérique est aujourd’hui parfaitement intégré dans les programmes et méthodes de formations, telles que celles dispensées par les organismes comme Proméo ; il représente en effet un savoir faire de base de toutes les personnes travaillant pour l’industrie », ajoute Érick Maillet, président de l’Union des industries et métiers de la métallurgie Picardie (UIMM). En outre, les outils numériques sont devenus primordiaux dans le domaines de l’innovation et notamment pour la croissance en nombre et en qualité des start-up.

Cinq axes pour une transition numérique régionale

Ce partenariat devrait positionner la Région à la pointe de l’innovation et offrir de nouveaux services aux habitants. Il s’appuie sur cinq axes : – Permettre aux entreprises locales de préparer leur mutation vers l’industrie du futur grâce à l’expertise de Cisco en matière de robotique et de cybersécurité. – Accompagner la transition numé- rique des TPE et PME : dix entreprises par an bénéficieront d’un accompagnement de Cisco, notamment par la mise en place d’un réseau de salles de télé- présence dans les centres d’innovation, universités, grandes écoles, pépinières et incubateurs. – Soutenir l’innovation technologique pour faire des Hauts-de-France, deuxième région française en termes de bâtiments logistiques, le pôle européen de la logistique. Cisco s’appuiera sur les pôles de compétitivité I-Trans et Picom afin de développer des initiatives concrètes de co-innovation avec les acteurs de la logistique et du e-commerce. – Renforcer l’innovation numérique en permettant aux start-up régionales d’accéder au programme d’innovation de Cisco en s’appuyant sur l’écosystème régional. – Développer les compétences personnelles. L’objectif est de former le demandeurs d’emplois et salariés aux futurs métiers du numérique. Dans le cadre de la formation professionnelle et continue, ils pourront être formés par Cisco grâce à sa plateforme éducative « Cisco Networking Academy » dans la continuité de l’accord-cadre de coopération signé entre Cisco et le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement et de la Recherche. Xavier Bertrand et John Chambers se félicitent de cet accord, véritable opportunité de développement et levier de croissance, de compétitivité et d’emploi pour la Région. « Cisco et la Région Haut-de-France ambitionnent tous les deux de hisser la France au rang de leader mondial et de former tous ses habitants aux métiers de demain que le numérique propose. Je suis très heureux de notre collaboration avec les autorités locales, elles-mêmes en contact avec les acteurs qui font vivre leur région», a conclu le dirigeant américain.