Le parc Astérix recrute pour 2017

Publié dans le numéro 3657 par

 

Vous devez être connectés pour visualiser cet article

Les métiers de la restauration sont incontournables au Parc Astérix, qui compte six restaurants et 30 points de vente à emporter.

Le célèbre parc d’attractions isarien lance sa campagne de recrutement de 1 000 saisonniers pour l’année 2017 et annonce une nouvelle attraction ainsi que 50 nouvelles chambres d’hôtel.

Le parc Astérix, implanté à Plailly depuis 25 ans, ouvrira ses portes au mois d’avril, jusqu’au mois de novembre, pour une nouvelle saison touristique… et l’enjeu est de taille. Avec ses 40 attractions et cinq spectacles, le parc a accueilli près de 1 850 000 visiteurs l’année dernière pour un chiffre d’affaire s’élevant à 83 millions d’euros. Les deux invincibles Gaulois, terreurs des Romains, sont toujours au cœur des destinations loisirs phares des Français. « Une évolution de fréquentation en constante évolution depuis trois ans », explique-t-on au parc d’Astérix. Cette fréquentation implique un service de haute volée passant par le recrutement de 1 000 postes saisonniers chaque année, concernant 80 métiers : restauration et l’hôtellerie, accueil, vente, technique, propreté management et art. « Trois quarts des métiers recrutés concernent la vente, l’accueil et la restauration, commente Fathia Chéhiret, responsable recrutement au Parc Astérix, le dernier quart concerne plutôt les métiers techniques et l’administration. Ces recrutements permettent de garantir le service pour la fréquentation estivale ». Cette année, l’arrivée d’une nouvelle attraction donne un ton particulier à ce recrutement : Pégase Express, « une montagne russe familiale », note-on chez Astérix, ouvrira ses portes cet été. Le parc ouvre également 50 chambres d’hôtel et un centre de conventions et de séminaires.

Un programme pilote de recrutement

La campagne de recrutement commence dès maintenant jusqu’à la mi-février, pour un début de contrat commençant à la mi-mars. Du côté du recrutement, le parc Astérix s’est engagé, depuis plusieurs années, dans une démarche de lutte contre toutes les formes d’exclusion et de discrimination, en ne s’attardant pas sur le C.V. des candidats mais sur les compétences en situation. « Nous recrutons les candidats sur leur savoirêtre plutôt que sur le savoir-faire et leur expérience, explique la responsable du recrutement. Donc nous nous n’attardons pas sur le C.V. et nous appelons tous les candidats. Après un premier entretien téléphonique, les candidats sont recrutés via une série d’exercices issus des réalités du terrain afin de mesurer les habiletés de chacun d’eux. Cela donne une chance aux candidats qui auraient pu être écartés sur C.V. Nous procédons ainsi car nous avons un personnel de formateurs très compétents sur place pour former les personnes recrutées ». Ce type de recrutement concerne particulièrement les métiers de l’accueil, de la vente et de l’hôtellerie.

Une formation qualifiante

Une fois le recrutement terminé, place à la formation. Le nouveau personnel suit ensuite une formation qualifiante de quatre semaines avant le coup d’envoi de la saison touristique. Cette dernière a été lancée en partenariat avec Pôle emploi, l’Afdas et le Snelac. L’objectif ? « Assurer la montée en compétences des équipes et offrir une qualification reconnue à des demandeurs d’emploi qui peuvent directement bénéficier d’un contrat saisonnier pour la saison et avoir un accès aux métiers du tourisme et des loisirs », explique la responsable du recrutement.